L’air que nous respirons serait chargé d’ions positifs et négatifs. Plus l’air est pur, plus il contient d’ions négatifs. Or, ces ions négatifs seraient apaisants et permettraient de dynamiser l’organisme. Voilà pourquoi la pollution, au-delà des problèmes médicaux qu’elle pose, serait également mauvaise pour notre moral. Un ioniseur d’air permettrait d’augmenter la quantité d’ions négatifs dans votre logement pour améliorer la qualité de l’air et ses bienfaits sur votre corps et votre esprit.

Comment fonctionne un ionisateur d’air ?

Le premier effet d’un ionisateur, c’est de purifier l’air ambiant de votre logement. Comment y parvient-il ? En fait, les particules en suspension dans l’air, même celles qui sont invisibles, contiennent des ions neutres ou positifs. Lorsque votre ionisateur émet des ions négatifs, ils sont attirés par les ions positifs et neutres. Quand ils se rencontrent, cela modifie la polarité des particules qui tombent à terre quand elles sont chargées négativement.

Un ionisateur d’air peut émettre jusqu’à 10 millions d’ions négatifs par seconde. Résultat, il peut purifier rapidement de grands espaces, mais toujours en intérieur. Le processus utilisait par les ionisateurs d’air est particulièrement rapide et efficace. Même lorsque toutes les particules ont été rendues négatives, l’appareil continue à émettre des ions négatifs. Cela permet de maintenir la pureté de l’air, mais également de rendre les lieux plus agréables à vivre.

Où placer son ionisateur purificateur d’air ?

Tout dépend de vos besoins. Les personnes allergiques aux pollens, aux poils d’animaux ou aux acariens ont tout intérêt à placer leur ionisateur d’air dans les pièces qu’ils fréquentent le plus. Ils peuvent opter pour un modèle qui se transporte facilement. Ainsi, ils pourront l’emmener dans la chambre à coucher le soir et le garder avec eux dans les autres pièces à vivre. Pendant les périodes de fortes allergies, c’est une aide considérable dont vous ne pourrez plus vous passer.

Une fois que vous avez choisi la pièce dans lequel l’installer, vous devez trouver un emplacement qui convient à votre ionisateur. L’idéal, c’est de lui trouver une place où l’air pourra circuler librement tout autour de lui. Ne le bloquez pas contre un mur. Le mieux, c’est évidemment de le placer au milieu de la pièce pour que son effet soit plus rapide. Comme ce n’est pas toujours possible, essayez au moins de ne le coller à aucun autre meuble. Il faut que l’air circule.

Combien de temps faut-il faire fonctionner un ionisateur d’air ?

Ici encore, tout dépend de la taille de l’espace à purifier et de vos besoins. Si vous avez de très fortes allergies, utilisez votre ionisateur en permanence. Si vous souhaitez simplement purifier l’air avant de vous coucher, faites-le tourner une petite heure. De même, dans les autres pièces de vie, vous pouvez faire tourner votre ionisateur une petite heure pour profiter ensuite de plusieurs heures d’air purifié.

Les bienfaits des ions négatifs

Si les ionisateurs d’air ont un succès de plus en plus important, c’est parce que les ions négatifs sont réputés pour leurs nombreux bienfaits. Mais c’est quoi exactement un ion négatif ?

En fait, un ion est une molécule ou un atome chargé électriquement. Il y en a partout autour de nous, soit chargé positivement (on les appelle alors des cations), soit chargés négativement (on les appelle alors des anions). Un ion est positif ou négatif selon le nombre d’électrons et de protons qu’il possède. Il est donc possible de produire des molécules qui sont des ions négatifs, des anions donc.

Il semblerait que les ions positifs soient surtout produits par l’activité technologique, électrique et par les orages. Ils sont donc associés à la tension et à la nervosité. À l’inverse, les ions négatifs ont la réputation de provoquer le calme et la détente. On trouverait énormément d’ions négatifs en montagne, après un orage, à la campagne et surtout au pied d’une cascade. Le calme et la sérénité qui règnent généralement en ces endroits s’expliqueraient par la présence d’ions négatifs.

Ionisateur d’air : y a-t-il un danger ?

Équiper son logement d’un ionisateur d’air est une bonne idée. C’est une méthode qui semble efficace pour réduire la pollution et améliorer la qualité de l’air chez soi. Néanmoins, il faut faire attention au modèle que l’on achète, car tous ne se valent pas et certains sont carrément dangereux. Pourquoi ? Parce que certains ionisateurs d’air émettent de l’ozone.

L’ozone est un gaz inodore et incolore. Il est donc impossible à détecter, mais il est pourtant très nocif pour les êtres humains et les plantes. Généralement, lorsque l’on respire une trop grande quantité d’ozone, on le remarque à cause des symptômes suivants :

    • respiration courte
    • douleur thoracique
    • toux
    • crises d’asthme.

Heureusement, tous les modèles d’ionisateurs d’air ne produisent pas de l’ozone. Les normes européennes et françaises obligent les fabricants à proposer des modèles qui n’émettent pas du tout d’ozone. Il faut néanmoins être vigilant et ne pas acheter n’importe quoi. Une bonne manière de s’en assurer, c’est de chercher le label NF. C’est une assurance sur laquelle vous pouvez compter. En cas de doute, achetez un détecteur d’ozone et placez-le près de votre ionisateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici