Avec la vieillesse, les personnes âgées perdent une bonne partie de leur autonomie. Elles se déplacent donc avec difficulté dans leur maison. Cependant, elles désirent très souvent rester à leur domicile le plus longtemps possible. C’est pourquoi, il leur est généralement conseillé d’installer un monte-escalier qui leur facilitera la vie au quotidien. Cependant, l’installation de ce type d’équipement est particulièrement coûteux. Mais, il existe de nombreuses aides financières, subventions et méthodes de financement qui vont leur permettre de pouvoir acheter un monte-escalier sans se ruiner. Nous allons tout vous expliquer

Qu’est-ce-qu’un monte-escalier ?

C’est un dispositif ou appareil d’accessibilité destiné aux personnes à mobilité réduite. Il a pour objectif de leur permettre de monter et de descendre les escaliers de leur maison sans aucune difficulté. Le monte-escalier est généralement composé d’un siège mobile qui bouge sur des rails. Le prix moyen d’un monte escalier s’élève à 5000 euros. Cependant, son prix varie entre 2 500€ et 12 000€ suivant les modèles. Vous pouvez par exemple prévoir un budget de 2500 euros pour un escalier droit. En revanche, un modèle tournant vous coûtera au moins 6000 euros.

Les aides fiscales au financement

Ce sont plus précisément des mesures fiscales qui vont vous alléger considérablement les dépenses liées à l’achat et l’installation d’un fauteuil élévateur. Voici les deux principales aides fiscales qui existent quand on désire aménager son logement :

Le crédit d’impôt

Il est généralement attribué par l’État. Il est applicable pour toutes les dépenses liées à l’installation du monte-escalier dans le cas où vous êtes une personne à mobilité réduite, en situation de handicap ou une personne âgée. Afin d’en bénéficier, vous devez obligatoirement faire appel à une entreprise d’équipement PMR pour l’installation du monte-escalier. 25 % des dépenses totales du monte-escalier sont prises en charge pour l’installation de votre monte-escalier. Le montant s’élève généralement à 5 000 euros si vous êtes une personne seule.

Une réduction de la TVA

C’est une dérogation appliquée aux travaux de bâtiment qui est fixée à 20%. En effet, ce type d’aménagement entre dans le cadre des travaux d’amélioration, de transformation et d’aménagement de l’habitat. Il est important d’acheter et de faire installer le monte-escalier par la même entreprise pour bénéficier d’un taux de TVA réduit. Il est particulièrement simple d’en faire la demande puisqu’il vous suffit de demander à l’entreprise réalisant vos travaux de vous fournir une attestation à signer.

Les subventions accordées

Ce sont les aides financières directes ou indirectes qui sont autorisées par l’État, les collectivités locales et les organismes privés en fonction de votre situation personnelle. Voici les deux principales subventions que vous pouvez percevoir :

L’aide de l’Anah

Cette subvention pour l’achat et l’installation d’un monte escalier est proposée par l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat. Pour que vous puissiez bénéficier de cette aide, vous devez être propriétaire du logement concerné par l’installation du monte-escalier. La résidence doit être construite depuis au moins une quinzaine d’années. Elle finance généralement jusqu’à 50 % du montant des travaux si vous avez des revenus particulièrement modestes.

Les aides d’une caisse de retraite

Peu importe votre caisse de retraite, elle va pouvoir vous apporter un soutien financier lorsque vous désirez acheter ou installer un monte-escalier. Pour pouvoir bénéficier des aides allouées, il est nécessaire d’établir un dossier dont l’étude sera nécessaire afin de pouvoir estimer vos droits. Votre situation sera évaluée en fonction de votre âge, de votre handicap ainsi que le type de résidence dans laquelle vous étés. Les montants accordés dépendent de votre caisse de retraite. Ils sont directement calculés à réception du dossier en fonction de votre profil en tant que demandeur.

Les prêts possibles de faire

Vous pouvez également faire le choix de contracter des prêts très intéressants pour pouvoir financer l’aménagement d’un monte-escalier dans votre logement. Il existe par exemple ces deux types de prêts :

Le prêt conventionné

C’est un prêt immobilier qui est uniquement destiné aux propriétaires d’un logement. Il est octroyé par une banque ou un établissement financier qui a passé une convention avec l’État pour financer le coût de la construction du monte-escalier, mais également tous les travaux d’adaptation du logement pour sa pose. Il peut vous être accordé sans condition de ressources. Vous avez la possibilité de le rembourser sur une durée de 5 à 30 ans. Vous avez la possibilité de le compléter avec un apport personnel ou un prêt complémentaire selon vos préférences.

Prêt action logement

Ce type de prêt à faible taux d’intérêt vous aide à financer tous les travaux directement liés à l’installation d’un monte-escalier. Le montant maximal que vous pouvez emprunter s’élève à 10.000 euros maximum. Vous pouvez choisir la durée de votre crédit, mais en faisant attention à ce que celle-ci ne dépasse pas 10 ans.

Il existe donc un bon nombre d’aides financières pour aménager votre logement en installant un monte-escalier. Les aides fiscales, les subventions et les prêts vous permettent de pouvoir financer l’intégralité de votre monte-escalier, que ce soit au niveau de l’achat, mais également de l’installation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici