Pour passer des vacances en toute sérénité, la souscription à une assurance habitation temporaire est recommandée. En tant que locataire ou en tant que propriétaire, l’assurance habitation permet de se protéger durant des séjours de courte durée. Envie d’en savoir plus ? Restez-avec nous pour découvrir ce type d’assurance habitation spécialisé dans les séjours de courte durée.

Qu’est-ce qu’une assurance habitation temporaire ?

Une assurance habitation temporaire désigne, comme son nom l’indique, une assurance habitation pour un séjour de courte durée. En location de vacances ou en séminaire d’entreprise, l’assurance habitation temporaire permet de couvrir ses biens personnels et sa responsabilité civile dans un autre hébergement que le sien. En effet, l’assurance habitation classique, souscrite en résidence principale, ne comprend pas les départs en vacances. En cas de départ temporaire, il est donc possible de s’assurer pendant une durée déterminée.

La souscription à une assurance temporaire d’assurance habitation est facultative. Elle est cependant obligatoire en cas de bail de location saisonnière de plus de 90 jours. Au-delà de cette durée, le locataire devra fournir au propriétaire ou à l’agence, la preuve qu’il est bien assuré. Pour des séjours de moins de 90 jours, bien qu’il n’y ait rien d’obligatoire, il est conseillé de prendre ses précautions auprès de sa compagnie d’assurance. Une bonne couverture permet de se protéger en cas de dommages, de vols ou de dégradations.

L’assurance d’habitation temporaire est proposée par toutes les compagnies d’assurance. L’assurance habitation MAIF propose également, pour les propriétaires, une assurance propriétaire non occupant bailleur. Cette dernière permet de protéger le logement placé en location saisonnière toute l’année, quel que soit le nombre de visiteurs.

À quelle assurance temporaire souscrire ?

Il existe plusieurs types d’assurances temporaires d’habitation. Ainsi, un logement peut être assuré :

  • Par la garantie villégiature comprise dans l’assurance multirisque habitation, déjà souscrite par le locataire pour couvrir sa résidence principale.
  • Par la souscription d’un contrat d’assurance spécifique destiné à durer le temps du séjour.
  • Par l’assurance habitation du propriétaire, qui permet au locataire de se passer d’une assurance.

La garantie villégiature

La garantie villégiature est présente dans la plupart des contrats d’assurance habitation. Elle a pour objectif d’assurer le souscripteur dans tous les logements qu’il occupe, y compris en cas de location saisonnière. Cette garantie s’applique pour des séjours ayant une durée de moins de trois mois. La garantie villégiature peut offrir la même protection qu’une assurance habitation classique.

Si le contrat d’assurance habitation ne comporte pas de garantie villégiature, l’assuré peut contacter sa compagnie d’assurance pour demander un avenant. Cette procédure permet d’ajouter une clause à son contrat d’assurance habitation déjà établi, et de bénéficier d’une garantie villégiature.

La souscription d’un contrat

Si le contrat d’assurance habitation ne couvre pas l’assuré pendant ses déplacements, ou qu’il ne s’applique pas dans le pays de destination, il est possible de souscrire à un contrat spécifique. L’assurance habitation temporaire doit être demandée avant son départ. En cas de voyage à l’étranger, des contrats d’assurance voyage incluent également une assurance habitation temporaire. Elle comprend notamment :

  • Une indemnisation en cas de perte ou de vol de bagages,
  • Une garantie de responsabilité civile, étendue à l’étranger,
  • Une protection santé complète.

L’assurance du propriétaire

Le propriétaire d’un logement placé en location saisonnière peut également choisir de protéger son logement. C’est d’ailleurs ce qu’il se passe la plupart du temps, les propriétaires ne souhaitant pas prendre le moindre risque en termes de vols ou de dégradations. L’assurance habitation propriétaire non occupant (PNO) s’applique « pour le compte de qui il appartiendra ». Autrement dit, l’assurance couvre le logement quel que soit son occupant. Il permet de transmettre la garantie à chaque locataire successif.

Grâce à l’assurance habitation propriétaire non occupant, le propriétaire est couvert à l’année et n’a pas besoin de souscrire un nouveau contrat d’assurance à chaque locataire. Il peut choisir librement les différentes garanties qu’il souhaite y associer pour une protection optimale de son logement (dégât des eaux, dommages aux tiers, incendies, etc).

Lorsque ce type d’assurance est contracté par le propriétaire, le locataire n’a pas besoin de souscrire une assurance habitation temporaire. Cependant, les garanties souscrites par le propriétaire peuvent ne pas suffire à se couvrir suffisamment le temps du séjour. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de bien lire les clauses d’un contrat de location avant de souscrire quoi que ce soit.

Quelles sont les garanties de l’assurance temporaire d’habitation ?

Les contrats spécifiques d’assurance temporaire d’habitation comprennent :

  • Une assistance et une protection juridique.
  • Une garantie bris de glace.
  • Une garantie vol, vandalisme et cambriolage.
  • Une garantie dommages.

Avant de souscrire une assurance habitation temporaire, il est important de veiller à ce que le niveau de protection offert par la garantie villégiature dispose d’une couverture suffisante et de vérifier l’existence d’une assurance PNO déjà souscrite. Si les garanties constatées ne sont pas suffisantes, il est conseillé de consulter les comparateurs d’assurance pour trouver les meilleures offres puis de contacter une compagnie d’assurance pour obtenir conseils et devis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici