Une envie de redécorer sa maison, un besoin de rénover son espace ? Ces ambitions de décoration se confrontent parfois avec difficulté à des habitudes de vie écologiques. À l’heure du zéro déchet et d’une conscience environnementale, on peut se questionner sur la légitimité d’achats ou rénovation pour le plaisir. Voici quatre astuces pour céder à vos envies sans mettre à mal la planète.

Gloire au made in France

Pour tous types de travaux ou de projets liés à la maison, une alternative française existe. De nombreuses entreprises françaises ont en effet fait le pari du 100% made in France. Cela passe de la fabrication française au transport et livraison assurés par des enseignes locales, ou encore par du SAV totalement ancré en France. L’impact environnemental décroît fortement lorsque vous avez recours à de la production locale.

D’une part, pas d’importation : les marchandises voyagent moins, ce qui crée moins de pollution atmosphérique. De plus, vous encouragez l’industrie locale et permettez de faciliter ces boucles françaises. Plus elles seront demandées, plus elles gagneront d’ampleur. Ainsi, le cercle fait un tour complet : on importe moins, on pollue moins, la planète nous remercie.

En prime, s’orienter vers du 100% Français permet de pouvoir tracer plus facilement l’origine de vos produits. On s’assure ainsi que le bois est réellement certifié durable ou que les artisans sont correctement rémunérés, ce qui participe aussi à alléger vos culpabilités morales.

L’artisanat permettra même davantage de personnalisations. Les spécialistes n’hésitent pas à offrir de nombreux conseils. Vous obtiendrez, par exemple, toutes les informations pour choisir une clôture de jardin adaptée à vos envies, sans dénigrer vos principes écolos. Pour en savoir plus, certains spécialistes français de la métallerie n’hésitent d’ailleurs pas à proposer une page d’information dédiée.

Opter pour des matériaux naturels

Pour transformer sa maison ou son intérieur en une habitation bien écolo, opter pour du made in France ne suffira pas. Une attention très particulière doit être portée aux matériaux choisis. Cela vaut tant pour les gros travaux que pour le mobilier et accessoires qui viendront sublimer votre espace.

L’idéal pour intégrer l’écologie à votre intérieur sera de choisir des matériaux certifiés responsables. C’est, généralement, être capable de remonter l’origine du produit, de vérifier qu’ils ont été cultivés ou extraits de plantations qui ne sont pas en surproduction et qui respectent le produit brut. On pense alors facilement au bambou, qui est d’ailleurs la star des tendances décorations de l’été.

Pour rester dans le naturel, de nombreux autres matériaux sont à votre disposition. En complément du bambou, le bois trouve naturellement sa place dans votre maison écolo. Toilettes, cabanes et meubles de jardin, mobilier d’intérieur, il se décline facilement sur tous les produits. Des certifications spécifiques, comme le label FSC, permettent en prime de s’assurer que son matériau respecte les normes environnementales.

Afin de s’éloigner de l’aspect boisé, le cuivre, ultra résistant ou le liège, d’une forte durabilité dans le temps. Le recyclé est également à la mode, et s’il concerne le bois, il peut également permettre de ne pas gaspiller le plastique déjà produit. On retrouve par exemple de l’art de la table en plastique recyclé.

Faire la part belle à la récup’

Matériaux naturels ou recyclés, fabriqués en France, cela fait beaucoup de critères à garder en tête. Une solution plus facile encore serait de donner une seconde vie au mobilier et décorations qui s’amassent dans les espaces. De nombreuses personnes ont d’ailleurs pris le réflexe : plutôt que de jeter, on vend ou on donne.

La tendance à la récupération est en pleine expansion alors que le phénomène « upcycling » se popularise en décoration. Le principe est simple : vous améliorez un produit récupéré pour lui donner un nouveau départ. Mix du préfixe « up », mener vers le haut, et « recycling », recyclage, l’upcycling permet de mettre directement la main à la pâte.

Passez en brocante ou en recyclerie pour récupérer de vieux meubles, par exemple et donnez leur un coup de frais. Poncez, repeignez et ajoutez des décorations customisées pour créer un nouveau meuble sans avoir participé à la production de nouvelles matières. Moins de production, moins de pollution : c’est le combo gagnant pour sa maison écolo.

Cette démarche de recyclage s’associe parfaitement à la tendance « faites-le vous-même » qui explose, d’autant plus pendant ces derniers mois où chacun s’essayait à de nouveaux passe-temps. L’occasion de crocheter ses propres taies de coussin, de recouvrir ses poufs abîmés ou d’installer soi-même sa clôture de jardin, en suivant les conseils précieux des spécialistes en ligne.

Les petites actions comme les grandes précautions vous permettront, au fur et à mesure de la décoration et rénovation de la maison, d’arriver à vivre dans le respect de l’écologie. Le prochain projet pourra être d’autant plus ambitieux, alors, pourquoi pas en intégrant une démarche totalement naturelle avec un design biophilique ? L’amour de la nature se mêlera à la perfection à toute maison écolo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici