Un caducée pour les professionnels de l'immobilier : quelles conséquences sur le marché ?

Un caducée pour les professionnels de l’immobilier : quelles conséquences sur le marché ?

Maquette de maison sur un bureau

L’attribution d’un nouveau caducée aux professionnels de l’immobilier est un gage de reconnaissance, pour les acteurs du secteur et est également un signe de confiance pour les consommateurs. Cette bonne nouvelle ravit les principaux concernés, surtout après une année 2019 plus que satisfaisante.

L’attribution d’un caducée pour les professionnels de l’immobilier

Ce nouveau caducée a été présenté fin 2019, par Jean-Marc Torrollion, président de la Fédération Nationale des Agents Immobiliers (FNAIM), lors du 73ème congrès de l’organisation. Cette reconnaissance apporte un élan supplémentaire au marché de l’immobilier qui a réalisé un bilan record au cours de l’année passée, avec plus d’un million de transactions, soit 11,4 % de plus qu’en 2018.

Le caducée est désormais la nouvelle insigne de tous les professionnels du secteur immobilier (administrateurs de bien, agents immobiliers, syndics de copropriété). Ce symbole de reconnaissance publique est maintenant incontournable, pour chaque titulaire de la carte professionnelle d’une des trois activités régies par la loi Hoguet.

Le caducée représente Vesta, la déesse romaine du foyer, de la famille et de la fidélité. De plus, on peut lire la maxime « Lucere defendere » qui signifie éclairer et défendre, en latin. Elle a été choisie afin de rappeler le côté social du rôle des professionnels de l’immobilier. L’insigne pourra donc être présent sur les documents commerciaux des professionnels, sur les cartes de visite, etc.

Bannière 728x90

En plus d’être un vrai acte de reconnaissance pour l’ensemble des acteurs du marché immobilier, ce caducée va permettre aux clients d’être rassurés quand ils voudront faire appel à un agent immobilier, pour un projet d’achat, ou bien changer de syndic de copropriété, par exemple. Effectivement, tout comme dans le domaine médical, un élément qui permet de reconnaître un professionnel qualifié et certifié par les lois qui régissent la profession, est signe de confiance.

Quelles répercussions sur le marché de l’immobilier ?

La FNAIM est actuellement dans l’attente d’une reconnaissance officielle des services publiques. Ainsi, le caducée n’a aucun impact sur la profession en elle-même, ni sur les tarifs appliqués par les acteurs du marché immobilier. Cette démarche de reconnaissance permet cependant de différencier les mandataires immobiliers et les agences low-cost en ligne, des titulaires de la carte professionnelle.

Ainsi, les commerciaux ne pourront plus se présenter comme agent immobilier, mais devront se déclarer en tant que consultant ou conseiller, auprès des clients. Le ministre du Logement, Julien Denormandie, est convaincu de la légitimité de cette démarche et encourage la FNAIM qui met tout en oeuvre pour faire reconnaître cet insigne par l’Etat. Elle propose naturellement aux professionnels, de se munir de leur nouveau caducée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*