Les toilettes sèches sont une méthode économique, écologique et durable qui permet de remplacer des toilettes classiques. Installer des toilettes sèches chez soi, dans une maison ou un appartement, peut vous permettre d’économiser jusqu’à 30 % de votre consommation annuelle d’eau. Cependant, beaucoup de ménages n’osent pas encore sauter le pas. Voici donc quelques conseils et différents modèles qu’il est possible d’installer.

Toilettes sèches intérieures et extérieures : des toilettes écologiques

Les toilettes sèches se distinguent des toilettes classiques au niveau du fonctionnement. Contrairement aux toilettes traditionnelles, les toilettes sèches ou toilettes à litière, sont en fait des toilettes non raccordées à l’eau et aux égouts. Écologiques, les toilettes sèches sont étroitement liées au concept de toilettes à compost.

Les excréments récupérés peuvent être utilisés pour faire du compost. On retrouve principalement ce type de toilettes dans les lieux publics, comme par exemple, les aires d’autoroutes, mais aussi chez les particuliers, au sein des maisons et appartements. Voici quelques éclairages sur les différents types de toilettes sèches.

Les toilettes sèches à litière : le modèle le plus classique

Le modèle le plus connu et le plus classique, c’est celui des toilettes sèches à litière. Le principe est simple : dans une caisse en bois, un réservoir est utilisé pour recevoir les excréments et les urines. Une cuvette de toilettes classiques vient recouvrir le réservoir. À chaque fois que les toilettes sont utilisées, il faut recouvrir les excréments et les urines de litière, de copeaux de bois ou de sciure de bois.

Ce modèle est très facile à construire soi-même. Il est donc très accessible et aussi très économique. La sciure de bois se trouve facilement, car toutes les menuiseries et les scieries s’en débarrassent gratuitement. Il suffit de penser à placer un réservoir pour la sciure ou les copeaux à côté du siège des toilettes. Sans surprise, c’est donc le modèle vers lequel se tournent presque tous ceux qui installent leurs premières toilettes sèches.

Néanmoins, un modèle de ce genre a évidemment quelques inconvénients. Le premier, c’est qu’il demande de se ravitailler en sciure et d’en utiliser suffisamment pour éviter les odeurs. Ensuite, ce modèle exige d’être vidangé une à deux fois par semaine pour une famille de quatre personnes. C’est généralement cette exigence qui répugne le plus les particuliers. Pourtant, c’est elle qui permet d’utiliser nos excréments dans le compost.

Les toilettes sèches à séparation à la source : un modèle plus sophistiqué

Ce modèle de toilettes sèches est assez particulier parce qu’il permet de séparer les urines des excréments. Cependant, pour qu’il puisse fonctionner, il exige d’être utilisé uniquement en position assise. Les hommes devront donc prendre l’habitude de s’asseoir, sinon ce genre de toilettes sèches perd tout son intérêt.

En fait, ces toilettes fonctionnent grâce à une cuvette particulière. L’avant de la cuvette dispose d’une évacuation indépendante réservée aux urines. L’arrière a sa propre évacuation réservée aux excréments. L’avantage, c’est que les deux réservoirs séparés sont installés de manière à ce qu’ils ne gênent pas. Ils doivent être vidangés moins souvent et ces toilettes ressemblent à des toilettes classiques, mais fonctionnent sans eau.

L’inconvénient d’un tel dispositif, c’est qu’il est presque impossible de le fabriquer soi-même. Ces toilettes très particulières sont la spécialité de certains constructeurs, notamment norvégiens. De plus, les réservoirs placés sous les toilettes nécessitent donc d’être enterrés. Ils ont aussi besoin de pouvoir être vidés. L’installation de telles toilettes exige donc de faire des travaux parfois importants.

Les toilettes sèches à séparation pour gros volume : idéales pour les lieux publics

Pour que les toilettes sèches aient un impact écologique majeur, il faut que les particuliers les adoptent, mais il faut aussi que les lieux publics et les entreprises le fassent. Le problème, c’est qu’avec une fréquentation importante, les toilettes sèches deviennent vite très incommodes et les réservoirs se remplissent à toute allure.

Les toilettes sèches à séparation pour gros volume fonctionnent sans eau, mais aussi sans sciure. Elles ressemblent à des toilettes normales, sauf qu’une pédale se trouve à côté de la cuvette. Elles s’utilisent donc tout à fait normalement, à ceci près qu’il faut actionner la pédale quand on a fini. Celle-ci active un tapis roulant qui entraîne les excréments. Les urines, quant à elles, sont naturellement entraînées par la gravité dans le sens opposé à la course du tapis vers un réservoir.

Le tapis, de son côté, emporte les excréments derrière la cloison des toilettes. Il faut donc prévoir de l’autre côté du mur un réservoir pour les excréments. L’avantage, c’est que cela permet de prévoir des espaces de très grande taille creusés dans le sol et parfaitement clos. La taille de l’espace peut être adaptée au nombre de toilettes et à la fréquentation des lieux. Une solution qui nécessite des travaux, mais qui est très économique, hygiénique et écologique.

Peut-on installer des toilettes sèches dans un appartement ?

De plus en plus de particuliers se disent prêts à installer des toilettes sèches chez eux. Malheureusement, il faut être en mesure de pouvoir vider les réservoirs de ses toilettes quand ils sont pleins. Pour ceux qui vivent en maison, il suffit d’installer un compost au fond du jardin pour avoir un endroit où vider les toilettes. Quand on vit en appartement, c’est plus compliqué.

Pourtant, ce n’est pas impossible. Si votre copropriété bénéficie d’un petit jardin et que les copropriétaires sont d’accord, il est possible d’organiser un compost et d’adapter la taille à l’apport des toilettes sèches. Dans certaines villes, il existe également des lieux de compostage public qui autorisent les particuliers à y vider leurs toilettes sèches. Il y a une logistique à mettre en place, car elle manque encore dans beaucoup de villes, mais c’est techniquement possible. Voici quelques avantages à utiliser des toilettes sèches.

Toilettes sèches intérieures : quels avantages ?

Outre le fait d’être particulièrement écologiques, les toilettes sèches évitent la création d’une fosse septique qui engendre de nombreux coûts. L’économie d’eau est l’un des principaux avantages des toilettes sèches.

En moyenne, lors de chaque utilisation, une chasse d’eau consommerait environ six litres d’eau potable. Au-delà d’économiser de l’eau, donc d’être bénéfique pour notre planète, cela permet inévitablement d’alléger les factures d’eau. Le compost, évoqué précédemment, est aussi un autre avantage des toilettes sèches.

En somme, ce type de toilettes n’est pas nocif pour les écosystèmes aquatiques et les eaux souterraines. Globalement, les toilettes sèches permettent de ne pas utiliser de produits chimiques. En parallèle, aucune odeur désagréable n’est dégagée.

Comment fabriquer soi-même des toilettes sèches ?

Tout le monde peut installer des toilettes sèches. À l’inverse des toilettes traditionnelles, ces dernières peuvent être installées dans n’importe quelle pièce de l’habitat, et ce, en raison de l’absence d’une installation d’eau ou d’évacuation.

Fabrication : comment installer des toilettes sèches chez soi ?

Voici un tutoriel en images pour fabriquer soi-même des toilettes sèches.

S’il est possible de fabriquer relativement facilement des toilettes sèches pour son habitat, il est aussi possible d’installer des toilettes sèches pour un camping car.

Comment installer des toilettes sèches dans son camping-car ?

Les constructeurs de fourgons aménagés et camping-cars ne sont pas nombreux à avoir sauté le pas concernant l’installation des toilettes sèches. Voici les étapes de fabrication en images pour transformer des WC classiques en toilettes sèches dans un véhicule.

FAQ

  1. Qu’est-ce qu’une toilette sèche ?

    Une toilette sèche est un système de toilette qui n’utilise pas d’eau pour évacuer les déchets. Au lieu de cela, les matières solides et liquides sont collectées dans un bac ou un compartiment spécialement conçu.

  2. Comment fonctionne une toilette sèche ?

    Lorsque vous utilisez une toilette sèche, vous ajoutez généralement un matériau absorbant comme de la sciure de bois ou de la litière pour chat dans le bac pour absorber les liquides et réduire les odeurs. Les matières solides sont également collectées dans le bac. Lorsque le bac est plein, il est vidé dans un composteur ou un système d’élimination des déchets approprié.

  3. Quels sont les avantages d’une toilette sèche ?

    Les toilettes sèches peuvent avoir de nombreux avantages. Elles permettent de réduire la consommation d’eau, car il n’y a pas besoin d’utiliser de l’eau pour chasser les déchets. Elles peuvent également réduire les coûts d’assainissement et d’élimination des déchets. Enfin, elles peuvent être utilisées dans des zones où il n’y a pas d’accès à l’eau courante ou à un système d’égouts.

  4. Quels sont les inconvénients d’une toilette sèche ?

    Les toilettes sèches peuvent avoir quelques inconvénients. Elles peuvent produire des odeurs si le matériau absorbant n’est pas changé régulièrement. Elles nécessitent également un peu plus de travail pour l’entretien et le vidage du bac. Enfin, elles peuvent ne pas être adaptées à toutes les situations, en particulier dans les zones où la réglementation locale exige un système d’égouts.

  5. Comment entretenir une toilette sèche ?

    Pour entretenir une toilette sèche, vous devriez vider régulièrement le bac et ajouter du matériau absorbant. Vous devriez également nettoyer le siège et le bac avec une solution de nettoyage douce régulièrement. Il est également important de veiller à ce que la toilette sèche ne soit pas exposée à des températures extrêmes ou à une humidité excessive.

  6. Comment puis-je installer une toilette sèche ?

    L’installation d’une toilette sèche peut varier en fonction du modèle et de la configuration de votre maison. Il est important de suivre les instructions fournies avec votre toilette sèche spécifique. Dans de nombreux cas, une toilette sèche peut être installée directement sur le sol de votre salle de bain ou de votre toilette existante.

  7. Combien coûte une toilette sèche ?

    Les prix des toilettes sèches varient en fonction du modèle et des fonctionnalités. Les modèles de base peuvent coûter quelques centaines d’euros, tandis que les modèles haut de gamme peuvent coûter plusieurs milliers d’euros. En outre, il faut également tenir compte des coûts supplémentaires tels que l’installation, l’entretien et la vidange du bac.

Maximé rédacteur

Maxime apporte sa plume sincère et directe au monde de l’écriture, spécialisé dans les domaines de la maison et du jardin. Il écrit pour un site dédié à ces thématiques, où il partage des conseils pragmatiques, des astuces de bricolage et des idées de jardinage accessibles à tous. Sans prétention, Maxime se distingue par sa capacité à rendre l’information utile et facile à comprendre pour ses lecteurs, qu’ils soient novices ou plus expérimentés.

Son approche est caractérisée par une simplicité et une honnêteté qui résonnent avec les besoins quotidiens des gens. Il se concentre sur la création de contenus pratiques qui encouragent ses lecteurs à améliorer leur espace de vie, tout en respectant l’environnement. En dehors du travail, Maxime apprécie le temps passé dans son propre jardin, expérimentant les techniques dont il parle dans ses articles, ce qui lui permet de partager ses expériences personnelles et de renforcer la crédibilité de ses conseils.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici