Il n’existe pas de terrain parfait et lorsque l’on veut construire sa maison, il faut se préparer à compenser les défauts du terrain qui correspond le mieux à ses besoins. Dans le cas d’un terrain en pente, les contraintes supplémentaires sont assez importantes et doivent absolument être prises en compte dès l’origine du projet.

Des constructions risquées qui nécessitent l’aide de professionnels

Construire en pente implique un travail particulier sur les fondations de la maison. Ce sont elles qui permettront à l’habitation de s’installer durablement sur le terrain malgré son dénivelé. Cela change donc les plans de la construction et cela peut même modifier la nature de la maison. Voilà pourquoi il est essentiel de faire appel à des professionnels comme habitatconcept.fr afin de recevoir l’aide de spécialistes qui vous permettront de conserver le design original que vous vouliez.

Par ailleurs, il ne faut surtout pas prendre la question à la légère, car les terrains en pente apportent leur lot de risques qui doivent être gérés par des professionnels. Effectivement, ce type de terrain est particulièrement sujet aux glissements et aux éboulements, surtout en montagne. Il faut donc être en mesure de bâtir des fondations qui prendront ces risques en compte pour éviter le pire.

Quels sont les types de constructions possibles en pente ?

Les particuliers qui construisent leur maison ont souvent des idées de design bien précises en tête. Sur un terrain en pente, il y a pourtant trois types de constructions parmi lesquels il faudra choisir. D’abord, il y a la construction encastrée ou semi-enterrée qui est la plus courante en montagne avec un sous-sol enterré. Ensuite, il y a la technique de la construction sur pilotis, plus simple et tout à fait adaptée aux terrains très pentus.

Enfin, il y a la technique très design de la construction en paliers. Elle consiste à s’assurer que les niveaux successifs de la maison épousent le plus naturellement possible le dénivelé. Cela permet d’avoir une maison plus moderne et de profiter d’une vue imprenable. Cependant, l’usage d’une de ces techniques ou d’une autre dépend évidemment du dénivelé du terrain.

Comment calculer le pourcentage d’une pente ?

Le dénivelé d’une pente est toujours exprimé en pourcentage et cela le rend assez facile à calculer. Placez-vous simplement à un point de la pente et notez sa hauteur (par rapport au niveau de la mer, toujours). Avancez ou reculez de 100 mètres sur la pente et calculez à nouveau la hauteur. Le nombre de mètres en plus ou en moins représente le pourcentage du dénivelé.

Ainsi, si vos deux points de calculs montrent une différence de 9 mètres, alors votre pente a un dénivelé de 9 mètres sur 100 mètres, soit 9 %. Il est évidemment possible d’obtenir une donnée plus précise en prenant deux points séparés par une plus grande distance, ou une plus courte distance en cas de dénivelé variable. Il faudra alors faire les calculs nécessaires pour obtenir un pourcentage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici