Les flammes, la chaleur, les brûlures… Un incendie peut être un réel traumatisme. Lorsqu’il se déclare dans un logement, que ce soit au sein d’un appartement ou d’une maison, il est important de bien réagir sur le moment, pour minimiser les conséquences, et d’enclencher des démarches rapidement, pour être certain d’avoir à nouveau un logement décent au plus vite.

Comment bien réagir face à un incendie dans votre maison ? 

Lorsqu’on est jeune, durant nos études, on a des minis formations pour apprendre à avoir les bonnes réactions et les bons gestes face à un danger. Certaines entreprises proposent des formations de ce type à leurs salariés et certains métiers nécessitent de vraies formations de secourisme. Mais lorsqu’on est sorti du lycée depuis plusieurs années et qu’on n’assiste jamais à des formations pour apprendre à bien réagir face à une catastrophe, il est parfois difficile d’avoir les bons réflexes et de ne pas paniquer. 

Quand un incendie se déclenche au sein d’un bâtiment dans lequel vous vous trouvez, vous devez tout de suite alerter et faire évacuer les personnes présentes. Dans votre maison, pensez à évacuer les plus jeunes dans un premier temps et dites aux plus grands de sortir très vite. Si vous le pouvez, coupez le gaz et l’électricité. Ainsi, il y aura moins de risques d’explosion ou de court circuit. Fermez les portes et les fenêtres pour éviter que le feu et la fumée ne se propagent dans les autres pièces.  

Face à un début de feu, vous pouvez essayer d’intervenir pour l’éteindre par vos propres moyens. Si vous trouvez que le feu se propage très vite ou que vous avez peur d’intervenir, quittez tout de suite les lieux et appelez les pompiers en composant le numéro 18. 

Les démarches à réaliser tout de suite après l’incendie

Les démarches que vous allez devoir effectuer vont dépendre de plusieurs éléments : dans quel état se trouve votre logement ? Est-il habitable ? Connaissez-vous les raisons de cet incendie ? 

Quand vous achetez ou louez un nouveau logement, vous devez impérativement l’assurer. Vous pouvez trouver votre assurance incendie en Belgique ou en France par le biais de certains sites ou en vous rendant directement en agence. Grâce à cette assurance, vous allez pouvoir être dédommagé. C’est donc le premier acteur à contacter. Si vous avez vécu un grand incendie et que vous vous retrouvez sans logement, vous devez appeler l’assistance 24h/24 de votre assurance. Ils vous trouveront une solution de logement temporaire dans les plus brefs délais.

Une fois l’incendie maîtrisé, vous allez devoir vous rendre sur place et faire l’inventaire des dommages. Vous devez dresser la liste des dégâts et prendre un maximum de photos, elles serviront de justificatifs. S’ils sont sortis intact de cet incendie, rassemblez les documents pouvant justifier de la valeur de vos biens endommagés. Ces documents peuvent être des factures, des tickets de caisse, des photos… Contactez votre assurance en ligne via votre Espace client, par téléphone ou bien prenez rendez-vous en agence pour présenter votre situation et donner votre liste de biens endommagés et vos justificatifs. Une fois les documents en main, votre assurance pourra calculer le montant de votre indemnisation.

Faites attention, une fois que vous avez été tenu au courant de l’incendie de votre logement, vous n’avez que cinq jours ouvrés pour effectuer votre déclaration auprès de votre assurance. Une question vous sera alors posée : quelle est l’origine du feu ? 

Les causes d’incendie domestiques les plus fréquentes

Votre assurance va vous demander quelles sont les causes de l’incendie. Ce n’est pas à vous de les déterminer, mais aux professionnels. Les pompiers vont pouvoir, grâce à leur regard d’expert et à leur expérience, définir comment l’incendie s’est déclaré et propagé. 

D’après l’ONSE, l’Observatoire National de la Sécurité Électrique, 25 % des incendies domestiques sont provoqués par des dysfonctionnements électriques. Ces dysfonctionnements varient : une installation électrique mal réalisée, vétuste ou défectueuse, une surchauffe, trop d’objets électriques branchés sur une seule prise… Les installations électriques des logements récents ou non doivent être vérifiées régulièrement afin d’éviter tout accident.

La deuxième cause la plus fréquente : les sources de chaleur. Lorsque vous allumez un radiateur un peu trop près d’un rideau un peu trop inflammable, vous risquez d’avoir un départ de feu. Cela peut aussi se passer avec une lampe, des vêtements, une plante… Tout objet inflammable proche d’une source de chaleur. Bien sûr, la troisième raison, celle que l’on voit souvent dans les films : la cuisine. Cette pièce est la pièce la plus propice aux départs de feu. Une casserole laissée sur le feu, une mauvaise installation, une bouteille de gaz restée ouverte, un torchon qui prend feu… Lorsque vous cuisinez, vous devez obligatoirement rester dans les parages pour surveiller. 

Après une étude de votre logement, les pompiers peuvent vous annoncer qu’il s’agit d’un incendie d’origine criminelle. Si c’est le cas, vous devez vous rendre à la police ou à la gendarmerie durant les 24 heures suivant l’incendie. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici