Les poules pondeuses élisent domicile dans nos jardins

des poules pondeuses dans un jardin

Elever des poules chez soi est réellement à la portée de tout le monde! Pratique ancestrale remise au goût du jour, l’élevage de poules pondeuses n’a cessé de gagner du terrain chez les particuliers au cours de ces dernières années : l’effet de mode passé, il faut dire qu’avoir des poules dans son jardin comporte un grand nombre d’avantage, pour très peu d’inconvénients.

Elevage de poules pondeuses : les bons côtés

Premier avantage : elles vous feront faire des économies ! En sachant que les poules produisent entre 150 et 300 œufs par an selon les races, vous n’aurez plus à en acheter (ou vraiment peu) dans le commerce. Elles diminueront vos déchets : omnivores, les volailles pourront en effet ingurgiter jusqu’à 150kg de déchets organiques par an (épluchures de légumes, pâtes, salades, fromages et même leurs propres coquilles d’œufs !), vous fournissant en retour un engrais puissant par le biais de leurs déjections. Enfin, elles débarrasseront votre jardin des nuisibles (limaces, escargots, insectes) et se régaleront des mauvaises herbes. Que de bons côtés on vous dit ! Pensez toutefois à ne pas les laisser vagabonder dans votre potager au printemps : vos semis en prendraient un coup.

Bien les connaître pour les rendre heureuses

Le bonheur des poules, c’est important : malheureuses, elles ne vous donneront pas d’œufs et auront tendance au sale caractère. Avant de vous lancer dans l’élevage, apprenez tout d’abord qu’elles aiment dormir perchées : il vous faudra donc investir dans un poulailler suffisamment grand pour qu’elles puissent y trouver leur compte. Très sociables, elles auront besoin de compagnie, vous devrez en élever au moins deux. Bien qu’omnivores, renseignez-vous également sur leurs réels besoins en eau et en nourriture afin de les satisfaire. Enfin, elles auront besoin d’un espace suffisamment grand pour se nourrir, gambader et gratter la terre à leur guise : comptez au minimum 10m² par poule. Restez au courant de l’actualité sur les animaux, vous y trouverez peut-être de nombreux conseils qui vous aideront à chouchouter vos poules et ainsi améliorer leur pondaison.

Comment bien choisir ses poules

Une fois le poulailler installé (vous aurez d’ailleurs peut-être besoin d’une autorisation du propriétaire ou de la mairie), il ne vous restera plus qu’à choisir vos poules. Dans un souci de préservations des races, préférez des poules dites traditionnelles et anciennes : plus rustiques et résistantes, elles vous donneront de meilleurs œufs et une viande délicieuse… Poule rousse, Géline, poule d’Alsace, Houdan, Gâtinaise, faites votre choix parmi les races originaires de votre région ! Enfin, évitez le coq : il risquerait d’épuiser vos poules par ses ardeurs, vous laisserait une flopée de poussins sur les bras et vous réveillerait trop souvent par son chant (très) matinal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*