Si on a l’habitude d’ouvrir le robinet et faire couler l’eau de la douche, on a beaucoup moins conscience de tout l’équipement nécessaire pour évacuer les eaux usées de chez soi. La tuyauterie installée en souterrain est conséquente et peut parfois demander quelques aménagements pour pouvoir se raccorder au réseau d’évacuation. Dans ce cas-là, il est essentiel de posséder une pompe de relevage, un outil destiné à extraire les eaux chargées, claires, usées ou pluviales.

Comment l’eau s’évacue-t-elle d’une maison ?

Avant de parler de la pompe de relevage, il est intéressant de se pencher d’abord sur le fonctionnement de l’évacuation des eaux d’une maison. On ignore bien souvent tout de la tuyauterie installée dans nos sous-sols, c’est pourquoi il peut être intéressant de se pencher sur les installations invisibles, destinées à améliorer notre quotidien. Le système d’évacuation des eaux permet de garantir une maison saine, empêcher l’apparition de moisissure et éviter une dégradation de la qualité de l’air. À noter que l’évacuation se fait par le système de tuyauterie sous-terrain, mais également par le biais des gouttières lorsqu’il s’agit de l’eau pluviale. On peut ainsi distinguer deux types d’eaux à évacuer :

  • Les eaux usées : une distinction est faite concernant les eaux usées, en fonction de leur provenance. Ainsi, les eaux provenant de la cuisine, des machines et de la salle de bain sont nommées « eaux ménagères » ou « eaux grises ». Elles sont considérées comme les moins polluantes. Les eaux des toilettes sont en revanche appelées « eaux noires » ou « eaux vannes ».
  • Les eaux pluviales : l’eau de pluie est récupérée par les systèmes de gouttières, installés sur tout le pourtour des maisons. Ce dispositif permet d’évacuer efficacement l’eau lors de fortes pluies et d’éviter l’engorgement des murs. Il est bien entendu possible de récupérer l’eau de pluie pour l’entretien de son jardin.

Les réseaux d’évacuation des eaux de chaque domicile sont le plus souvent connectés au collecteur d’eau de sa commune, sur la voie publique. Une fois collectée, l’eau est amenée à être traitée en station d’épuration. Il faut distinguer deux systèmes d’évacuation des eaux usées, utilisés en fonction du lieu d’habitation de chaque résident :

  • Le réseau unitaire : le réseau unitaire est ce que l’on appelle le « tout-à-l’égout ». Il s’agit d’un seul et même collecteur, récupérant eaux usées et eaux pluviales.
  • Le réseau séparatif : dans ce cas-là, les eaux usées et les eaux pluviales ne sont pas traitées dans le même collecteur.

Le mode d’évacuation est imposé par la commune, les propriétaires n’ont donc d’autres choix que de s’en accommoder. Certains foyers possèdent cependant un réseau individuel, un système qui redirige l’eau de pluie vers un fossé communal ou un puisard situé dans le jardin.

Pompe de relevage : rejoindre le réseau d’évacuation

Lorsque l’on possède une maison située en contrebas du réseau d’évacuation, il est indispensable d’installer une pompe de relevage. Comme son nom l’indique, elle permettra de relever le niveau des eaux usées provenant de la maison pour les mener au dispositif d’assainissement. Pompe de relevage vide-cave, chargées, pluviales ou pompe de relevage wc sous-sol, il existe de nombreux types de pompes pour aspirer, extraire et rediriger les eaux superflues.

Lorsque les eaux contiennent de nombreuses particules solides, il sera nécessaire d’opter pour une pompe de relevage pour eaux chargées. Elles sont dotées de lames permettant de décomposer tous les éléments qui seraient susceptibles de boucher la tuyauterie et de polluer l’eau. Les pompes vide-cave servent principalement à évacuer les eaux claires (sans éléments solides), telles que l’eau de la piscine. Quant à la pompe des eaux usées, elles interviennent essentiellement sur les eaux grises provenant des WC.

Drainage de la maison : comment évacuer l’eau pluviale ?

Lorsqu’une maison est installée sur un sol type argile ou qu’elle repose sur un terrain en pente, il y a de fortes chances pour qu’elle soit un jour soumise à des problèmes d’infiltration d’eau. L’eau s’accumule sur les parois de l’habitation et risque de provoquer de la moisissure, des mauvaises odeurs et, sur le long terme, une forte dégradation des murs. Pour limiter les risques de remontées d’eau, le drainage est la solution la plus efficace. Il existe deux types de drainage :

  • Le drainage intérieur
  • Le drainage extérieur

Le drainage extérieur est aujourd’hui la technique la plus utilisée. Elle consiste tout simplement à installer un puisard ou une fosse autour de la maison pour pouvoir recueillir l’eau pluviale et la mener jusqu’au réseau d’évacuation. Le drainage intérieur est quant à lui utilisé lorsque le drainage extérieur n’est pas possible. Elle consiste à creuser une tranchée contre les murs de la maison pour recueillir l’eau grâce à un drain, ou une pompe de relevage. Pour ne pas être confronté à des problèmes majeurs d’infiltration d’eau, mieux vaut penser à un système de drainage avant d’effectuer la construction de la maison. Avant d’entreprendre quoi que ce soit et de creuser une tranchée au mauvais endroit, mieux vaut s’adresser à un professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici