L’urbanisation ne peut se faire sans la gestion des eaux usées. C’est la raison d’être des programmes d’assainissement initiés dans toutes les régions de France. Le plus répandu des systèmes de récupération d’eaux usées et de pluie est le tout-à-l’égout. En fonction de la localisation de la maison, c’est plutôt le système de fosse septique qui prévaut. Nous vous présentons quelques détails sur les deux systèmes dont l’un est collectif et l’autre individuel.

Comment fonctionne le tout-à-l’égout ?

Le tout-à-l’égout est un mode de collecte des eaux usées dans une commune ou une municipalité. Il est basé sur un réseau public de canalisations où converge toute la production d’eaux usées évacuées des maisons vers la zone d’épuration. Ce système d’assainissement urbain fonctionne en toute discrétion parce qu’il est installé sous les voies publiques. La présence des bouches sur une chaussée ou les passages piétons est le signe qu’il y a un réseau de canalisation souterraine dans le secteur. Quand c’est le cas dans les agglomérations, cela veut simplement dire que l’immeuble ou la maison dans laquelle vous êtes est probablement raccordé au tout-à-l’égout.

Les conduits d’eaux souterraines sont faits pour durer des décennies, car c’est toute une infrastructure. Il y a en principe 3 niveaux constitués des réseaux de récupération, les points de stockage communément appelé égouts et les stations d’épuration. C’est ce réseau de récupération qui est en contact avec la maison par le biais de la boîte de raccordement et du regard. S’il s’agit d’une zone résidentielle, les aménagements de ce réseau d’évacuation d’eau ne sont pas forcément achevés. Ainsi, quand vous vivez dans une maison dotée d’un système de collecte individuelle par exemple, renseignez-vous auprès des services municipaux.

Cette approche a pour but de prendre connaissance du périmètre déjà couvert par le réseau public de canalisations en place. Quand la mairie confirme que votre demeure se trouve dans la zone collective d’assainissement, les travaux de raccordement peuvent être envisagés. Ces derniers sont d’ailleurs obligatoires dès que le dispositif de collecte public des eaux usées est fonctionnel. Le raccordement peut se faire selon le cas sur un réseau séparatif (eaux usées et eau de pluie dans des conduits différents) ou réseau unitaire.

Vous bénéficiez alors de 2 ans pour être connecté au tout-à-l’égout. Si vous habitez en région parisienne, cherchez une entreprise d’assainissement en Île-de-France pour l’exécution de votre projet de raccordement. Elle peut aussi vous être utile pendant l’étude de faisabilité puisque vous devez faire un diagnostic de conformité.

installation assainissement fosse septique

Dans quel cas installer une fosse septique ?

La volonté des autorités municipales est d’augmenter le nombre de ménages qui ont accès au réseau local de récupération des eaux usées. Malheureusement, ce n’est pas toujours effectif quand les projets d’extension ou de rénovation d’un tout-à-l’égout tardent à être lancés pour une couverture régionale à 100 %. C’est ce qui explique le fait que les propriétaires de biens immobiliers dans certaines localités sont contraints d’opter pour l’installation de fosses septiques. La réalisation d’un système d’assainissement non collectif est admise dans votre commune à 3 conditions :

  • si la voie publique recouvre les aménagements du tout-à-l’égout,
  • si votre logement est distant de la voie publique et que les voies privées ou les servitudes ne permettent pas d’y avoir accès,
  • si la maison est hors de la zone d’assainissement collectif où le réseau des eaux usées est en service.

En ce qui concerne les travaux de construction de la fosse septique, confiez l’ouvrage à un expert en installation de système d’assainissement non collectif puisque le dispositif est un peu technique. Il maîtrise déjà les exigences du SPANC quant à sa faisabilité. En fonction du type de résidence que vous avez, ce professionnel peut vous proposer une micro station d’épuration au lieu d’une simple fosse septique.

Le dispositif de fosse septique est composé de citernes qui peuvent être fabriquées avec du PVC renforcé ou du béton et l’installation est sous terre. Elles servent de stockage aux matières solides évacuées à travers les conduits domestiques ainsi que les eaux usées. Cela vous évite alors de les déverser directement dans l’environnement.

Quel entretien pour ces types d’assainissement ?

L’entretien des systèmes d’assainissement est important pour des raisons sanitaires. Cela évite l’accumulation des matières organiques dans les conduits, ce qui permet d’éviter les obstructions dans les canalisations extérieures. Le travail doit être ponctuel pour éviter certains désagréments dans les pièces de la maison.

Entretien à faire pour un système d’assainissement public

Quand vous êtes déjà raccordé au réseau public de collecte des eaux usées, vous n’avez pas de tâches d’entretien à faire. Dans un premier temps, il est important de localiser l’emplacement du regard. Il s’agit d’un poste de convergence d’un ou plusieurs conduits de la maison. Il précède la boîte de rangement à laquelle est connecté le réseau public d’évacuation.

Quand les eaux usées peinent à passer par les canalisations de la maison, cela peut s’expliquer par un engorgement du regard. C’est pour cette raison qu’il est préférable d’enlever les dépôts de boues et matières organiques 1 à 2 fois par an. Vous pouvez le faire sans faire intervenir un professionnel.

Entretien à faire pour un système de fosse septique

L’installation d’un dispositif autonome vous oblige à être plus rigoureux lors de l’entretien. La première chose à faire est d’effectuer la vidange. Elle peut être fréquente si vous êtes une famille nombreuse ou produisez un volume élevé d’eaux usées. L’autre indicateur à surveiller est le niveau atteint par la boue dans la cuve. Dès qu’il est à 50 %, appelez tout simplement une entreprise de VRD pour faire la vidange.

Dans le milieu, il est recommandé de faire cet entretien tous les 4 ans. C’est l’estimation du temps nécessaire pour l’accumulation de ce volume de boues. Si vous disposez plutôt d’une station d’épuration, le niveau recommandé est de 30 %.

Une fosse septique est composée d’un pré-filtre et d’un bac à graisse. Ils sont très importants compte tenu de leur rôle dans le processus. À compter de la date de l’installation du dispositif, vous devez veiller à leur nettoyage tous les 4 à 6 mois. L’autre pièce présente que vous devez entretenir est le dégrilleur. Il requiert un nettoyage rigoureux tous les 2 à 3 mois. Quand c’est une entreprise d’assainissement qui effectue ces tâches, assurez-vous qu’elle vous délivre un certificat qui détaille les travaux d’entretien réalisés.

entretien système d'assainissement collectif

Les problèmes les plus fréquents de ces installations d’assainissement

Les systèmes d’assainissement apportent certains problèmes dans les habitations. Si vous avez installé une fosse septique, la peine majeure à supporter par moment est la montée des odeurs indésirables. Ce qui est le plus déplaisant est le fait qu’elles envahissent l’espace intérieur en provenant des pièces d’eau. Il est difficile de vivre dans la maison. Les odeurs peuvent aussi se propager vers chez les voisins.

Cette situation déplorable est une conséquence du dysfonctionnement du système ou de saturation des conduits. La panne est située par défaut au niveau du dispositif de ventilation qui, une fois bouché, ne peut plus évacuer le gaz emmagasiné à l’intérieur des cuves. Pour résoudre le problème, l’usage du tuyau d’arrosage à haute pression peut ôter les débris qui font obstruction. Quand ce sont les conduits d’eaux usées qui sont bouchés, il y a un retour d’eau dans le lavabo, la salle de bain…

Quand la décomposition des matières solides dans les eaux usées n’est pas entamée, cela peut produire une forte odeur. Cette dernière se répand rapidement en cas de défaut lors de l’installation.

Si vous êtes déjà raccordé sur le tout-à-l’égout, il est important de rappeler qu’il n’y a pas que les eaux usées qui sont drainées. L’eau de pluie l’est également. Si le système installé n’est pas distinct pour les deux évacuations d’eau, vous pouvez rencontrer quelques problèmes lors de pluies diluviennes. Il peut alors se produire une circulation d’eau dans le sens inverse si les collecteurs régionaux sont débordés. Vous pouvez alors subir un début d’inondation de l’intérieur.

Il est alors préférable de fermer les vannes quand il y a une grosse pluie pour éviter les mauvaises surprises. La vétusté des installations dans la zone d’assainissement peut mobiliser les services publics municipaux à intervenir pour des rénovations. Dans ce cas, vous serez temporairement privé du réseau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici