Lors des travaux de rénovation, il est important de penser à l’isolation. Cela est un gage de confort et de protection de l’environnement. Les volets roulants par exemple ont une double fonction dans un logement. Ils apportent une excellente protection contre le soleil et constituent une bonne isolation thermique et phonique pour la demeure. 

Alors si vous avez pour ambition d’améliorer votre diagnostic de performance énergétique (DPE), pensez à mettre des volets roulants sur les portes et les fenêtres. Dans cet article, vous trouverez comment améliorer votre DPE en installant des volets roulants.

Le volet roulant : meilleur isolant thermique et phonique

Le volet roulant est installé dans le but de protéger les fenêtres contre les changements de température et les nuisances sonores. Son système de fonctionnement a justement été conçu pour résister aux changements climatiques. Il réduit les transferts de chaleur et augmente donc l’isolation de la pièce. 

Pendant l’hiver, le volet roulant assure une protection contre le froid, la neige, la pluie et le vent. En période estivale, il permet de conserver l’air frais à l’intérieur. Vous êtes à l’abri des rayons du soleil. 

En ce qui concerne l’isolation phonique, elle est renforcée grâce aux volets roulants de rénovation. En effet, ce dernier constitue une barrière supplémentaire. Il bloque une partie du bruit avant qu’il n’atteigne la fenêtre.

Quels sont les coefficients thermiques d’un volet roulant ?

Un volet roulant est caractérisé par un coefficient thermique spécifique. Celui-ci permet de définir leurs performances thermiques. En effet, il existe différents coefficients, à savoir Delta R, Ujn et Uws.

Le coefficient Delta R est utilisé pour calculer la résistance thermique. Elle s’exprime en (mètre carré kelvin par watt). Le volet roulant est plus performant lorsque sa résistance est élevée. La résistance dépend du matériau du volet et de l’épaisseur de ses lames. Elle est aussi déterminée par la qualité de l’installation. 

Le coefficient Ujn renvoie au transfert thermique d’une ouverture pendant la nuit. Et s’agissant du Uws, il détermine le transfert thermique de l’ensemble du volet roulant et de la fenêtre.

Volets roulants : économie d’argent, de climatisation et de chauffage

Avec un volet roulant, vous utilisez moins la climatisation en été et moins le chauffage en hiver. Il suffit de faire preuve de bon sens en fermant et en ouvrant le volet au moment adéquat. 

Un volet roulant permet de diminuer la température de plus de 5 °C à l’intérieur de la pièce. Vous faites ainsi un gain énergétique et économique. Le volet roulant permet en effet de réduire les pertes de chaleur. L’isolation qu’il offre améliore considérablement le diagnostic de performance énergétique de la maison.

Différents types de volets roulants : leurs avantages

Les volets roulants existent dans des matériaux différents : aluminium, bois, PVC. Les modèles en aluminium garantissent une meilleure isolation du bruit. Ses lames sont constituées d’une double paroi. Elles forment ainsi une couche isolante qui permet d’augmenter l’isolation. 

En ce qui concerne les volets en bois, ils ont un coup d’avance sur les autres matériaux. Le bois est le meilleur isolant thermique et acoustique. Mais il est très peu utilisé, car il implique beaucoup d’entretien. 

Les volets en PVC, quant à eux, offrent une isolation thermique parfaite. Cela est dû au matériau et à la forme du tablier. Les cavités internes des lames contiennent de l’air et du gaz fonctionnant telle une barrière thermique. Toutefois, ces types de volets n’ont pas une excellente isolation phonique.

Par ailleurs, on retrouve également des volets roulants composites ou en acier.

Les autres avantages du volet roulant

Parmi tous les volets présents sur le marché, les volets roulants sont les plus performants en matière d’isolation. Qu’ils soient manuels ou automatiques, les volets roulants sont faits de lames permettant de bloquer l’air. Ils réduisent la fraîcheur pendant l’hiver et la chaleur pendant l’été. Ce dispositif augmente aussi la sécurité de votre demeure. La plupart du temps, il dissuade les cambrioleurs.

Les aides du gouvernement en matière de volets isolants

Depuis le 31 décembre 2017, les frais engagés en matière de volets isolants ne sont plus éligibles au crédit d’impôt. Cependant, vous pouvez avoir recours à d’autres aides pour la rénovation énergétique de votre maison.

On distingue donc la prime énergie, le chèque énergie qui est destiné aux personnes ayant des revenus modestes. Le montant du chèque varie entre 48 euros et 277 euros. Il y a aussi l’éco-prêt à taux zéro qui comme son nom l’indique est un prêt sans intérêt. Il est accordé pour les logements achevés avant le 1er janvier 1990. Ensuite viennent les aides du programme « Habiter mieux ». C’est un programme de l’Agence nationale de l’habitat. Ces aides concernent les logements de plus de 15 ans et sont accordées sous conditions de ressources.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici