Lorsque l’on achète une maison ou qu’on loue un appartement, il n’est pas rare de voir des interrupteurs obsolètes, des pièces obscures et de nombreuses portes inutiles. Pour pouvoir condamner une porte sans l’enlever, il faut cependant d’abord s’informer. Des techniques et des lois régissent en effet certains travaux s’ils sont jugés comme appartenant au domaine public.

Condamner en toute légalité

Si une autorisation n’est pas nécessaire pour condamner une porte intérieure, il est obligatoire d’avoir l’aval de la Mairie lorsqu’il s’agit d’une porte extérieure. Attention cependant si vous souhaitez toucher aux portes internes à votre maison. Elles peuvent en effet se situer sur des murs porteurs et donc sur des piliers essentiels à la bonne tenue de votre domicile. Si vous ne tenez pas à ce que le toit s’effondre sur votre tête, il convient donc de bien réfléchir avant de procéder au gros oeuvre.

Contrairement aux portes intérieures, les portes externes, elles, sont soumises à autorisation. En effet, la modification des portes qui mènent vers l’extérieur peut changer l’aspect de l’immeuble ou l’harmonie du quartier. Pour bénéficier de cette autorisation, rapprochez-vous de votre Hôtel de ville. Elle vous livrera alors un « permis de construire modificatif » et vous pourrez alors débuter vos travaux.

Il se peut que murer votre porte ne soit pas l’opération la plus appropriée à votre situation. Nous vous conseillons ainsi de vous rapprocher de spécialistes qui pourront vous aider à y voir plus clair. Vous avez également la possibilité, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée d’effectuer des travaux chez vous, de faire appel aux services de professionnels. Ces derniers établiront des devis que vous pourrez alors comparer.

La solution du placoplatre

Si votre porte est située à l’intérieur de votre maison, la solution du placoplatre reste la plus adaptée. Cependant, point de précipitations, il convient de respecter certaines étapes avant de se lancer :

  • Commencez par retirer les poignées de la porte.
  • Installez une structure en métal ou en bois pour pouvoir y placer une planche de plâtre.
  • A l’aide d’un instrument de mesure, définissez les dimensions correspondant à l’ouverture de votre porte.
  • Fixez le panneau de plâtre sur l’intérieur de la porte avant de la visser.
  • Pour terminer, appliquez l’enduit.

Pour des finitions parfaites, pensez à appliquer d’abord un produit de dégrossissage pour désépaissir les surfaces murales. Une fois l’enduit posé, nous vous conseillons d’appliquer du vernis de finition. Il permettra de lisser vos travaux et d’ôter toute aspérité.

Les portes externes et l’utilisation du parpaing

S’il s’agit d’une porte externe, la solution la plus adaptée est sûrement la pose de parpaing pour créer un mur devant votre porte. Pour cette opération, mieux vaut faire appel à un spécialiste. Il commencera par déposer un revêtement sur le seuil de la porte avant de poser le premier parpaing à 1 cm de la paroi. Il faut alors les disposer en quinconce pour ne pas que les jointures des parpaings ne soient alignées. Enfin, l’application du mortier dans les trous des parpaings suffira à réaliser votre mur.

Faites cependant attention à bien choisir vos parpaings. On en trouve dans le commerce de toutes les tailles et de toutes les formes. Il faut donc les choisir avec soin pour qu’ils aient une taille adaptée à l’encadrement de votre porte. Vous pourrez observer le résultat final au bout d’un délai de 20 jours et d’une bonne couche de vernis de rebouchage.

Les planches de bois vissées

Si vous comptez condamner définitivement votre porte (voir ci-dessous les conditions pour les locataires), vous pouvez utiliser des planches de bois pour la masquer. Vous pourrez ainsi obtenir le résultat escompté tout en bénéficiant d’une plus-value esthétique. Nous vous conseillons d’acheter du lambris ou des planches de bois traditionnelles. Pour éviter de devoir trop dépenser en magasin spécialisé, dirigez-vous par exemple vers des déchetteries. De très beaux matériaux ou objets sont parfois récupérables gratuitement.

A la manière des personnages des films de zombies pour se protéger des envahisseurs (mais en plus joli), il vous suffira de clouer vos planches dans l’encadrement de la porte. Voici cependant les étapes à respecter pour une jolie cloison de bois :

  • Commencer par prendre la mesure de votre porte pour pouvoir acheter les longueurs de planche adaptées.
  • Recouvrez l’intégralité de votre porte avec les planches en commençant par le bas.

Si vous souhaitez remplacer le bois par du PVC, munissez-vous d’un appareil électrique pour vous faciliter la pose des clous ou des agrafes. Pour la petite touche déco, vous pouvez choisir de conserver la couleur naturelle du bois ou la recouvrir avec de la peinture ou du papier peint.

Si votre porte se situe à l’extérieur, attention à la déperdition de chaleur. Il vaut mieux opter dans cette situation pour des parpaings qui sauront conserver davantage la température à l’intérieur de l’habitacle. Pour renforcer l’isolation de votre mur, vous pouvez également installer de la laine de verre et recouvrir l’ensemble de vos travaux par des plaques de plâtre. Sachez également que des plaques isolantes existent dans le commerce, elles ont la particularité de remplacer la laine de verre.

Les précautions à prendre en tant que locataires

Attention, si vous êtes locataire les règles ne sont pas les mêmes ! Un bail vous oblige effectivement à respecter le logement dans lequel vous vivez, vous n’avez donc pas la possibilité d’effectuer des travaux comme vous les souhaitez. Si vous souhaitez condamner une porte, deux solutions s’offrent à vous :

  • Demander l’autorisation d’effectuer des travaux au propriétaire
  • Condamner la porte de sorte à ce qu’elle puisse être réinstallée lors de votre déménagement

Cette deuxième solution peut être intéressante si vous ne comptez pas rester longtemps dans votre logement. De plus, aucune autorisation n’est à demander puisque vous vous engagez à remettre l’appartement en état lors de votre départ. Attention cependant, tout le monde n’est pas fait pour effectuer des travaux d’intérieur. Si votre propriétaire observe des accrocs sur les murs lors de l’état des lieux sortant, il sera en droit de vous questionner et de demander réparation.

Si vous avez peur de ne pas pouvoir conserver votre logement dans son état d’origine et que vous souhaitez éviter de vous lancer dans le gros oeuvre, nous vous conseillons d’opter pour des méthodes simples telles que des meubles placés de part et d’autre de la porte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici