De nombreux Français sont contraints au télétravail depuis le début de la crise sanitaire. Alors que ce n’est qu’une formalité pour certains, travailler à domicile devient, pour d’autres, une véritable épreuve. En effet, selon une étude effectuée en mai 2020, 54 % des Français seraient en souffrance dans des logements mal isolés.

Un Français sur deux mal isolé

La crise sanitaire a changé les habitudes, obligeant les Français à travailler depuis leur domicile. Selon un récent sondage de l’IFOP, 78 % de la population souffrent de la température de leur logement, 25 % rencontrent des problèmes d’humidité et 19 % déclarent ne pas avoir assez de systèmes d’aération. Si tous ces problèmes étaient déjà existants avant la période pandémique, ce n’était pas vraiment un problème pour la majeure partie de la population qui travaillait dans les locaux de leur entreprise.

Alors que le gouvernement insiste encore sur les bienfaits du télétravail pour entraver la propagation du virus, certaines personnes regardent aujourd’hui l’hiver approcher avec appréhension. En effet, comment se concentrer quand il fait 15 degrés dans son appartement ? Si les locataires sont contraints et forcés de déménager, les propriétaires en profitent pour faire de grands travaux. Préoccupés par l’avenir de leur planète, leurs factures d’électricité et leur confort, de nombreux Français sautent le pas de la rénovation énergétique.

Les rénovations énergétiques en plein essor

Les Français rénovent ! Ils sont en effet de plus en plus à se laisser tenter par un renforcement de l’isolation thermique de leur lieu d’habitation pour des raisons écologiques, économiques et personnelles. Sachez d’ailleurs que la rénovation énergétique de votre lieu d’habitation peut faire baisser votre note d’électricité de 50 %.
Alors si vous en avez assez d’avoir les doigts gelés lorsque vous travaillez, que vous êtes décidé à entamer des travaux d’isolation dans votre logement mais que vous ne savez pas par quel bout commencer, voici quelques conseils à appliquer :

  • Identifiez les lieux d’infiltration : avant de contacter un professionnel et d’entamer des travaux de rénovation conséquents, essayez d’identifier les endroits où l’air s’infiltre dans votre logement. Vous serez parfois face à des vitres entières ou des murs mal isolés, mais il peut également s’agir de petites fuites d’air provenant par exemple d’un interstice trop important entre votre sol et votre porte d’entrée. Dans ce cas, un boudin permettra de bloquer l’air et d’isoler davantage votre maison.
  • Renforcez vos baies vitrées : de nombreuses maisons possèdent de grandes baies vitrées qui sont de véritables passoires énergétiques. Pour renforcer leur isolation, rendez-vous sur des sites spécialisés tels qu’Aluprof. Ils pourront vous conseiller sur le type de matériau à adopter pour votre intérieur et vous proposer des installations de qualité. Nous vous conseillons d’opter pour des baies à triple vitrage pour une isolation thermique de qualité.
  • Contactez un professionnel : rien de mieux qu’un professionnel pour venir prendre la température. Si vous hésitez sur le matériau adéquat pour votre intérieur, contactez un spécialiste qui pourra identifier votre problème et vous proposer les meilleures solutions d’un point de vue économique et écologique.

Selon une étude réalisée sur l’isolation thermique des maisons françaises : 30 % de déperdition énergétique se produirait depuis votre toiture ; 20 % depuis votre cheminée ; 20 % depuis vos murs ; 15 % depuis vos fenêtres et autres baies vitrées, 10 % depuis vos sols et 5 % depuis les ponts thermiques (soit les jointures des murs). Identifiez donc la source de votre problème avant de vous engager plus avant dans la rénovation de votre maison. Et s’il s’agit de gros travaux tels que la toiture, sachez que de nombreuses aides peuvent vous permettre d’améliorer l’isolation de votre logement sans vous ruiner.

Les aides à l’isolation thermique

Améliorer l’isolation thermique des bâtiments et des lieux d’habitation fait partie des priorités du gouvernement dans le plan d’action climat publié en avril 2021. Alors que l’État souhaite en finir d’ici à 2030 avec les voitures thermiques, il interdira les logements trop énergivores à la location dès 2023. Les Français ont donc tout intérêt à se pencher dès à présent sur l’isolation thermique de leur lieu d’habitation.

Si l’avenir de la planète est une chose, le confort de chaque ménage en est une autre. Ainsi des aides sont octroyées à la population qui a besoin d’améliorer l’isolation dans leur domicile, mais qui n’a pas le budget nécessaire pour entamer les travaux de rénovation :

  • MaPrimeRénov‘ : 862 millions d’euros ont été versé aux Français depuis le lancement de MaPrimeRénov’ en janvier 2021. Cette aide vous permettra de bénéficier d’un certain montant en fonction de vos revenus et de vos besoins. Ce dispositif vous permettra également d’être en lien rapidement avec des professionnels proches de chez vous et de bénéficier d’un bon diagnostic sur l’état de votre lieu d’habitation. Vous avez également la possibilité d’effectuer une simulation en ligne pour établir une estimation du montant de l’aide qui vous sera octroyée.
  • Des primes diverses : l’État propose à la population diverses primes pour pouvoir financer la rénovation de votre logement, l’isolation des combles, de la toiture et des planchers, mais également le remplacement de votre chauffage pour une solution moins gourmande en énergie et plus écologique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici