Construire une maison prend du temps. Cela demande de faire attention à de nombreux critères pour être certain de vivre dans un logement agréable et sain. Le plus compliqué est que la maison doit s’acclimater aux quatre saisons. Il faut savoir jongler pour créer une maison idéale. Puisqu’on répond à des normes de surfaces vitrées précises pour son habitation, c’est autant de fenêtres qu’il faut savoir acclimater au froid de l’hiver et au chaud de l’été.

Portes et fenêtres : des normes pour les surfaces vitrées

En effet, c’est une contrainte que vous allez rapidement réaliser alors que vous vous engagez dans l’édification des plans de votre maison. La France, tout particulièrement, répond à des normes environnementales spécifiques qui encadrent strictement la construction d’une habitation. C’était d’abord la réglementation RT 2012 qui primait. Son objectif était de réguler les performances thermiques des nouvelles constructions dans une optique de transition énergétique. La vis s’est resserrée avec sa nouvelle édition, la RT 2020. Plus qu’une maison passive, il faut construire une habitation à énergie positive.

Pour cela, il y a un certain nombre de critères à respecter dans la planification des zones vitrées de son habitation. Les fenêtres et les portes vitrées, entre autres, sont essentielles à plusieurs éléments :

  • l’exploitation maximale de la lumière naturelle ;
  • l’accumulation et la restitution de chaleur ;
  • l’isolation sonore et thermique ;
  • la bonne circulation de l’air.

En considérant tous ces éléments, la norme impose ainsi un minimum de surface vitrée qui serait supérieur ou égal à 1/6ᵉ de la surface habitable. Aussi, pour une maison de 120 m2, il faudra implémenter au moins 20 m2 de surface vitrée. De nombreux fabricants proposent alors, par exemple, un choix de fenêtre ou de porte en aluminium de divers styles pour aménager esthétiquement sa nouvelle maison et répondre aux critères.

L’importance du choix des fenêtres et protections solaires

La nouvelle construction doit répondre à un certain nombre de normes gouvernementales. Par conséquent, un des éléments principaux à considérer très tôt dans ses plans est le placement et le nombre de fenêtres. L’idée, bien sûr, est d’opter pour des surfaces vitrées qui donnent suffisamment de lumière, qui soient bien isolées. Elles doivent toutefois surtout permettre de profiter du chaud au cœur de l’hiver et du froid quand on étouffe. Pour cela, les architectes sont unanimes. Le placement et le matériau des surfaces vitrées seront essentiels.

Pour le choix du matériel, ces dernières années ont vu l’expansion des fenêtres en aluminium, par exemple, qui offrent de nombreux avantages. Moins chères, très efficaces énergétiquement, durables, elles sont généralement une solution évidente. Grâce à l’ingéniosité des spécialistes de nos jours, qui plus est, les fenêtres se déclinent de mille façons. C’est l’occasion d’opter pour de grandes baies vitrées, entre autres, dans les espaces de vie, pour faire le plein de lumière naturelle tout au long de la journée.

De même, des portes vitrées coulissantes s’associent sans mal à ces surfaces larges. Elles permettent en prime de ne pas perdre d’espace quand les fenêtres ou les portes sont ouvertes. Les ouvrir régulièrement, après tout, est essentiel à la bonne circulation de l’air – autant ne pas compliquer l’espace. Afin de s’assurer de tirer tous les bénéfices de vos surfaces vitrées, il faudra aussi songer à vos protections solaires. Stores de fenêtres roulants, végétation à quelques pas ou persiennes pour limiter les rayons du soleil : les solutions sont nombreuses. À vous d’opter pour la protection qui se prête au mieux à votre style d’architecture.

Exposition et orientation de la maison, une priorité

Bien sûr, cette entreprise sera nettement facilitée si vous êtes accompagnés dans la construction par un architecte, un spécialiste du bâtiment ou un ingénieur. Peut-être êtes-vous également de la profession. Ce rappel est alors d’une évidence absolue. Dans tous les cas, mieux vaut avoir à l’esprit ces quelques notions, conseillées par des architectes. L’idée est de penser ses surfaces vitrées pour une maison qui garde toute sa fraîcheur l’été. Ceci, sans pour autant devenir humide et invivable l’hiver. Un équilibre tout particulier à trouver.

Certaines règles d’urbanisme seront à respecter, certes, mais il faut aussi réfléchir à la meilleure façon d’exposer sa construction. L’idée est de réchauffer les pièces de vie et de maximiser les bénéfices à tirer des surfaces vitrées. Selon les professionnels, il faudrait ainsi prévoir l’orientation de sa maison à 50% au sud, 20% à l’est, 20% à l’ouest et 10% au nord.

Concrètement, l’idéal serait de placer l’ensemble des pièces de vie, comme le salon, au sud et les chambres à l’est. Cela leur évitera de prendre trop de chaleur en fin de journée. Pour la salle de bain, ou encore le cellier, placez-les au nord. Ces pièces secondaires feront tampon pendant l’hiver. Enfin, la cuisine sera idéalement placée à l’Ouest pour profiter du soleil à la préparation du repas. Avec cette orientation, l’objectif est d’avoir le soleil au bon moment dans chaque pièce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici