Exit les cisailles, la tondeuse autoportée s’avère beaucoup plus efficace pour tondre rapidement et confortablement de grandes espaces. Équipé d’un moteur puissant, l’appareil se conduit pratiquement comme un mini tracteur. Comptez sur un châssis porté par quatre roues, sur un volant, un siège et sur un moteur thermique à 4 temps. Il convient donc de se focaliser sur le fonctionnement du moteur de la tondeuse autoportée.

Tondeuse autoportée : caractéristiques et précautions d’utilisation

La tondeuse autotractée est mue par une motorisation 4 temps. Cette dernière entraîne les roues donc, l’utilisateur pourra maintenir la trajectoire sans effort. De par ses caractéristiques et sa puissance, ce type de tondeuse permet de traiter d’importantes surfaces de moins de 15° de dénivelé. La boîte de vitesse et le moteur ne peuvent pas s’adapter à un fonctionnement en pente excessive. Pour sa sécurité, l’opérateur doit porter des chaussures solides et fermées. En sus, n’oubliez pas le casque antibruit.

La tondeuse thermique autoportée se démarque par son envergure. Pour un peu, on la confondrait presque avec un petit tracteur agricole. Quel que soit le modèle de votre choix, il faut considérer le rôle des carburateurs de tondeuse ainsi que leur fonctionnement. En effet, ce genre de pièce complexe requiert un entretien et des réglages spécifiques. Par ailleurs, évitez de trop remplir le réservoir de carburant. Cela permet à l’essence de disposer d’un espace de dilatation. Pour la quantité d’huile, référez-vous toujours à la notice d’utilisation.

Un tracteur tondeuse

Le fonctionnement du moteur 4 temps d’une tondeuse

Ce moteur comprend deux soupapes, une pour l’admission et l’autre pour l’échappement. Comme son nom l’indique, son fonctionnement se décompose en 4 temps.

  • Admission (1er temps)
  • Compression (2e temps)
  • Explosion-détente (3e temps)
  • Échappement (4e temps)

Le point de départ du cycle ou l’admission consiste en un point mort haut. En descendant, le piston aspire le mélange air essence via la soupape d’admission. Ensuite, dans un 2e temps ou durant la compression, le mélange est comprimé par le piston. De plus les deux soupapes ainsi que l’admission échappement restent fermées.

Vient ensuite l’explosion-détente (3e temps) durant laquelle la haute étincelle produite engendre l’explosion du mélange air essence. S’ensuit la poussée sur la tête du piston ainsi que sa descente. Ainsi, l’énergie du moteur résulte de l’explosion-détente. C’est durant l’échappement (4e temps) que le piston remonte et que la soupape d’échappement s’ouvre. Les gaz brûlés sont alors poussés vers l’extérieur.

Pour entretenir un moteur 4-temps, il convient de le lubrifier régulièrement. En effet, le carter inférieur du moteur contient de l’huile. Le graissage proprement dit se fera suivant la technique du barbotage. Cela consiste à placer une cuillère sur le pied de la bielle.

Les avantages et les inconvénients du moteur 4T

Pour commencer, le moteur thermique 4 temps séduit par la simplicité de la carburation. Du coup, le régime au ralenti se révèle plus stable. Il résiste très bien à la surcharge et dégage une puissance motrice pour 30cc de l’ordre de 1cv. Comptez aussi sur une nuisance sonore très faible.

Le faible rendement reste à déplorer sur un moteur 4T. Sur deux tours, le vilebrequin ne développe de l’énergie que sur un seul tour. Le poids du moteur se révèle aussi un inconvénient de taille. Cela s’explique par la présence d’un imposant volant moteur et du système de soupapes. Compte tenu de ces quelques inconvénients, le moteur 4T est beaucoup moins performant lorsque les inclinaisons sont trop importantes.

Le moteur 4T Diesel, pour un taux de compression plus élevé

Le principe du moteur 4T Diesel est similaire au 4T essence. En revanche, pour la motorisation diesel, le carburant est composé d’un mélange air/huile végétale brute/gazole. La compression entraîne une élévation de température à 450°C, ce qui enflamme le mélange instantanément. La température et la pression augmentent alors au fur et à mesure, repoussant le piston. Ce dernier fournit ensuite le travail sur la bielle.

À noter que dans un moteur 4T Diesel, seul l’air passe par la soupape d’admission. Quant au gazole, il est injecté sous haute pression dans la chambre de combustion. En outre, la bougie de préchauffage sert pour démarrer à froid. Elle préchauffe ainsi la chambre de combustion pour un démarrage plus rapide. Attention, une motorisation diesel à fort taux de compression requiert un renforcement au niveau de la bielle, du vilebrequin, du piston. Autrement dit, le moteur est nettement plus lourd.

Une tondeuse

À quoi servent le piston et le cylindre ?

Pour mieux comprendre le fonctionnement d’un moteur 4T, il faut s’intéresser aux fonctionnalités du piston et du cylindre. Le piston coulisse alors dans le cylindre. Toutefois, il faut combler le jeu avec des segments. Ces derniers assurent ainsi l’étanchéité de la partie haute du piston. Ils empêchent également les remontées d’huile, tout en guidant la course du piston. En sus, les segments assurent le transfert thermique entre le cylindre et le piston. Pour aller plus loin, il convient de distinguer trois types de segments : le segment de feu, le segment d’étanchéité et le segment racleur.

Pourquoi le moteur du tracteur tondeuse fonctionne bruyamment ?

Pour optimiser la durée de vie de sa tondeuse autoportée, l’utilisateur doit repérer les premiers signes de dysfonctionnement. Aussi, un moteur plus bruyant que d’habitude révèle une panne à venir. Avant de songer à remplacer une ou plusieurs pièces détachées, pensez à contrôler le niveau de carburant. Il arrive qu’un simple plein d’essence ou de gazole suffise à réduire la nuisance sonore. Il faudra aussi vérifier l’état du filtre à air. Est-il chargé de particules ? Dans certains cas, un moteur trop bruyant résulte d’un empoussièrement trop important du filtre.

Un moteur trop bruyant peut aussi résulter d’une panne au niveau du carter. Cette pièce jugée essentielle maintient l’étanchéité du moteur. Si vous y observez des trous, alors il est temps de le remplacer. Sinon, un reniflard défectueux engendre de sérieuses pannes. Pour y remédier, démontez cette pièce puis nettoyez-la. Mais attention, il faudra suivre minutieusement les recommandations de la notice. Vous y trouverez les causes possibles des pannes du moteur de votre tracteur tondeuse. En cas de doute, faites appel à un professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici