Si vous êtes un peu bricoleur et que vous avez décidé de faire des travaux de rénovation, vous savez très bien que la sécurité est un facteur essentiel. Parfois, on pense à tout sécuriser, sauf nos pieds ! Une brique qui tombe ou un clou qui s’enfonce dans la voûte plantaire vous fera prendre conscience que les chaussures de sécurité sont primordiales, c’est bien pour cela qu’elles sont obligatoires dans le cadre du travail.

L’usage des chaussures de sécurité

Avant d’acheter vos chaussures de sécurité, il est important de bien cerner leur utilité. Trois facteurs entrent alors en compte :

  • la mobilité : si vous envisagez des travaux au sol, vous serez souvent à genou et vos mouvements ne doivent pas être gênés par des bottes montantes, par exemple
  • les dangers présents : chute d’objets, produits chimiques, clou au sol, etc
  • les conditions climatiques : température extérieure, présence de boue…

Lorsque vous allez choisir votre paire de chaussures, la sécurité doit primer avant l’esthétique. Toutefois, le confort et les actions complémentaires (aération, traitement anti-bactérien, etc) doivent être également pris en compte.

Le choix des matériaux

Vous pourrez voir sur le site Label-blouse qu’il existe divers type de chaussures de sécurité. Le choix des matériaux est donc un critère extrêmement important. Si vous comptez travailler durant de longues heures, vous devrez opter pour des chaussures légères.

Par ailleurs, les embouts de protection peuvent être constitués d’acier ou en autre matériau composite. La différence finale se fera au niveau du poids puisque la capacité de protection sera la même.

Pour améliorer le confort, envisagez de vous munir d’une paire de chaussures avec des parties matelassées au niveau du talon, de la cheville et de la languette. En effet, si vous vous baissez régulièrement, les frottements au niveau de la cheville vont se répéter ce qui n’est pas confortable.

De plus, pensez à votre largeur de pied. Une chaussure trop serrée peut vous causer des soucis de circulation sanguine ou d’écrasement du pied. Si cela dure un ou deux jours, ce n’est pas bien grave. Toutefois, si vous souhaitez réaliser des travaux sur le long terme, il est préférable d’investir dans une paire de chaussures de sécurité adaptée à votre morphologie.

La norme EN 20 345

Une paire de chaussures de sécurité EN 20 345 peut comporter plusieurs caractéristiques qui sont représentées par des sigles suivis de « EN 20 345 » :

  • A pour « antistatique »
  • CI pour « isolation du froid »
  • CR pour « résiste à la coupure »
  • E pour « talon absorbeur d’énergie et de chocs »
  • FO pour « semelle résistante aux hydrocarbures »
  • HI pour « isolation à la chaleur »
  • HRO pour « semelle de contact résistante à la chaleur par contact »
  • P pour « semelle anti perforation »
  • SRC pour « semelle antidérapante »
  • WR pour « hydrofuge »
  • WRU pour « Tige hydrofuge »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici