Lorsqu’on fait un grand ménage de printemps ou des travaux de rénovation, il n’est pas rare de constater des traces d’humidité chez soi, notamment sur les murs. Que faut-il faire dans ce cas ? Peut-on appliquer directement de la peinture ? Doit-on traiter la zone ou le mur en entier ?

Identifier la zone : une étape primordiale

Avant tout, lorsque vous remarquez des signes d’humidité sur un de vos murs, il est essentiel de délimiter la zone humide. Pour cela, il convient de regarder attentivement tout le mur et le toucher pour voir s’il y a des différences d’humidité. Vous pourrez également noter s’il y a des traces noires ou blanches. De plus, l’humidité va généralement marquer une différence de couleur sur le mur, ou décoller le papier peint (voire la peinture). Une fois que vous avez identifié toute la zone d’humidité, il faudra trouver la cause.

Identifier la cause de l’humidité

Il existe de nombreux facteurs qui peuvent engendre de l’humidité sur les murs. Parmi ces derniers, certains nécessitent l’intervention d’un professionnel pour qu’il puisse apporter son expertise ainsi qu’un traitement adapté aux murs humides :

  • infiltration (fuite de conduit)
  • humidité qui provient de l’extérieur
  • remontées capillaires

L’autre cause majeure d’humidité dans les murs est la condensation. Celle-ci s’intensifie dans les pièces avec un taux d’humidité important (salle de bain, cuisine, chambre) surtout en cas de ventilation insuffisante. Dans ce cas, n’hésitez pas à faire vérifier votre système de VMC ou à investir dans un dispositif qui permette une meilleure ventilation. Si la condensation est la seule cause d’humidité sur vos murs, vous pouvez les peindre sans soucis après un séchage complet, s’il n’y a pas de moisissures.

Comment nettoyer un mur humide ?

Si votre mur est humide à cause de la condensation, il suffit de bien aérer et de nettoyer à l’aide d’un chiffon sec. Puis, une fois le mur séché, vous pourrez voir s’il y a des moisissures ou non. Dans le cas où le mur est nickel, vous pouvez procéder à l’étape de la peinture, avec une peinture anti-humidité de préférence. Autrement, si des moisissures apparaissent, vous devrez les retirer.

Avant de commencer, sachez qu’il ne faut jamais enlever de la moisissure sans l’humidifier avant d’appliquer votre produit. En effet, vous risquerez de disséminer les spores. Pendant l’opération, ouvrez la fenêtre et après, séchez bien le mur. Protégez-vous avec un masque, des gants ainsi qu’une blouse et des lunettes (la moisissure peut-être dangereuse pour la santé). Voici quelques idées de traitement pour venir à bout des moisissures :

  • Le vinaigre blanc avec de l’huile essentielle d’arbre à thé (facultatif) : c’est la méthode la plus naturelle. Avec une éponge imbibée de vinaigre blanc, frottez le mur pour retirer les moisissures. Puis, dans un vaporisateur, versez 300 cl de vinaigre blanc et 200 ml d’eau avant de pulvériser le mélange sur le mur humide et laissez agir plusieurs heures. Avec un chiffon, essuyez le tout et recommencez si les traces ne sont pas totalement parties.
  • L’eau de javel : diluez un peu d’eau javellisée dans de l’eau froide et versez le mélange sur une éponge. Frottez le mur, puis rincer.
  • Les cristaux de soude : mélangez 1 litre d’eau avec 1 tasse à café de cristaux. Avec une éponge, nettoyez le mur, rincez, puis séchez.
  • L’eau oxygénée : dans un vaporisateur, mélangez 1/2 d’eau oxygénée et 2/3 d’eau. Vaporisez sur les moisissures puis frottez avec un chiffon avant de rincer et sécher.
  • Le bicarbonate de soude (pour le papier peint) : si votre papier peint est lavable, mélangez une tasse d’eau chaude avec 1/4 de tasse de bicarbonate. Frottez le mur avec ce mélange puis rincez et séchez.
  • La térébenthine ou le vinaigre (pour le bois) : si votre mur est en bois nu, vous pouvez frotter les taches avec de la térébenthine. Dans le cas où le bois est peint, mélangez un peu d’eau chaude et du vinaigre puis frottez avec un chiffon.
  • Le bicarbonate et le vinaigre (pour les joints) : mélangez 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et un verre de vinaigre blanc puis avec une brosse à dent, nettoyez vos joints. Laissez agir durant une dizaine de minutes puis rincez.

Comment peindre un mur humide avec une peinture anti-humidité ?

Si vos murs ont été traités et que l’humidité vient uniquement d’un problème de condensation (et non d’une infiltration ou d’une remontée capillaire), vous allez pouvoir les peindre avec de la peinture anti-humidité. Ce type de peinture permet d’étanchéifier un mur tout en le laissant respirer.

Généralement, elle est utilisable en intérieur, extérieur et sur tout type de surfaces. Pour l’appliquer, il suffit de suivre un protocole classique de peinture. Si vous le souhaitez, une semaine après application, vous pouvez la recouvrir d’une autre peinture, de carrelage ou de papier peint. Bien sûr, si vous n’avez jamais touché un pinceau ou si cela fait bien longtemps, il va falloir que vous alliez consulter notre sujet qui vous en dira plus : comment peindre un mur soi-même.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici