Quel dispositif de traitement des eaux choisir pour votre maison ?

Quel dispositif de traitement des eaux choisir pour votre maison ?

Traitement des eaux

A l’occasion de la publication en septembre dernier conjointement par le Ministère de la Transition écologique et solidaire et le Ministère des Solidarités et de la santé des dispositifs de traitement agrées, faisons le point sur les possibilités qui s’offrent à tout nouveau propriétaire pour l’assainissement de sa maison.

L’assainissement non collectif

L’assainissement consiste à collecter et traiter les eaux usées dues au fonctionnement de la maison. Suivant le terrain choisi, il est parfois impossible de se raccorder au tout à l’égout dont la commune a tracé le réseau suivant des critères propres. Il faut alors trouver une solution interne à l’habitation, on parle alors d’assainissement non collectif, par définition non connectée au réseau collectif. La fosse septique est la solution à adopter dans ce cas là. Mais il en existe de plusieurs types suivant la taille du terrain, l’utilisation et les besoins de chacun : fosse toutes eaux, micro-station SBR (pouvant être installée hors sol), micro-station de type boues activées, micro-station à culture fixée, filtre compacte avec fosse toutes eaux séparée ou intégrée (plutôt en résidence secondaire), etc. Pour savoir quel dispositif choisir, le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif), service public local constituera le meilleur interlocuteur.

Bannière 728x90

Attention, l’investissement à consentir ne comprend pas uniquement l’achat car si celui-ci vous reviendra en moyenne entre 6 et 12000 euros selon le dispositif choisi, il faudra également compter sur son entretien. Pour avoir une idée précise de l’investissement nécessaire en amont, calculez le prix de votre vidange de fosse septique car, suivant le dispositif choisi, il différera de plusieurs dizaines d’euros. Dans tous les cas, il faudra pomper les eaux et les boues pour vider la fosse, curer les canalisations et nettoyer les filtres en moyenne tous les quatre ans.

L’assainissement collectif

Si vous choisissez un terrain dit « viabilisé » ou si un réseau de tout-à-l’égout est créé postérieurement à la construction de la maison (et donc que celle-ci possède déjà une solution d’assainissement non collectif), il faudra relier obligatoirement les canalisations du logement à celles du réseau de la commune (un délai de 2 à 10 ans peut être accordé dans certains cas). Dans ce cas, plus besoin de fosse septique, mais des frais de raccordement qui peuvent être là aussi assez importants : 100 à 400€ le mètre pour l’aménagement, et 500 à 1000€ en moyenne pour la taxe de raccordement. Sans compter le coût du diagnostic assainissement établi par une entreprise spécialisée et qui doit être remis au nouveau propriétaire lors de l’achat d’un terrain ou d’une maison munie d’une fosse septique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*