Petit rappel des bases de la préparation de son jardin pour l'hiver à venir

Petit rappel des bases de la préparation de son jardin pour l’hiver à venir

Préparation du jardin pour l'hiver

Pour qui ne possède pas de jardin ou de potager, l’hiver pourrait sembler la saison la plus tranquille, celle au cours de laquelle on peut prendre du repos et attendre le retour du printemps, les plantes et autres fruits étant en repos forcé dû au froid et au gel. Et pourtant, c’est bien grâce au soin apporté à son jardin durant l’automne et l’hiver que l’on pourra en admirer la beauté et dévorer ses fruits au printemps et à l’été. Pourquoi ?

Aider les arbres à traverser l’hiver

Parce qu’on va profiter de l’état de dormance des végétaux pour les débarrasser des parasites et champignons potentiellement installés ; les tailler pour éviter que la sève n’ait à monter trop loin et que le bout des branches meurent ; et les traiter en débarrassant le sol des feuilles mortes pour éviter les maladies.

Et parce qu’on va également pouvoir en planter de nouveaux sans qu’ils n’aient besoin d’une énergie décuplée pour se déployer. Ainsi, le mois de décembre (ou jusqu’à mi-janvier pour les terres les plus rudes) est le plus adapté pour planter des arbres fruitiers : arbres à pépins ou à noyaux comme les pommiers, pruniers ou cerisiers, mais aussi vignes et petits arbustes fruitiers tels les framboisiers ou les groseilliers. Profitant du repos végétatif des arbres, la plantation et le soin apportés aux arbres, leur permettront le printemps revenu de redémarrer leur cycle au plus vite et au mieux de leur forme. Les bourgeons, bien protégés du froid et de la pluie par leurs écailles, pourront démarrer leur floraison sans encombre.

Bannière 728x90

Favoriser la repousse des fleurs

S’il existe des fleurs résistantes à l’hiver (potentille, glaïeul nain, géranium vivace, lis perpétuel…) qui pourront embellir votre jardin durant cette rude période, la plupart des végétaux perdent leurs feuilles et leurs tiges et ne conservent que leurs parties souterraines résistantes, bulbes, rhizomes ou tubercules qui portent des bourgeons. Au printemps, les bourgeons des plantes vivaces se développeront à nouveau et refleuriront dès les premières chaleurs. Sauf si elles sont étouffées par un sol trop encombré ou si le gel a réussi à les atteindre. Débarrasser le sol des restes des végétaux et enrichir le sol en remettant un peu de terre peut aider à la repousse au retour du printemps.

Protéger le potager

Le potager est rarement occupé par les cultures en hiver. Aussi pour éviter notamment un tassement du sol et faire en sorte de garder le plus possible les éléments nutritifs du terreau, réaliser un paillage épais ou remettre un couche de fumier sera préférable. Le sol sera d’autant plus fertile et les légumes auront seront alors plus prompt à pousser même si la température n’est pas idéale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*