Installer un poêle à bois sans conduit de cheminée : est-ce possible ?

Installer un poêle à bois sans conduit de cheminée : est-ce possible ?

Poele à bois

Le chauffage au bois est aujourd’hui une solution privilégiée par bon nombre de ménages. Bien plus écologiques, les méthodes de chauffage au bois offrent également une sensation plus agréable et permettent de diminuer les dépenses énergétiques. Vous souhaitez installer un poêle à bois chez vous, mais ne disposez pas de conduit de cheminée ? Sachez qu’il existe des solutions pour pallier l’absence d’un système d’évacuation de fumée.

La réglementation concernant les habitations construites avant 2006

Toutes les constructions à visée d’habitation érigées après le 1er janvier 2006 se doivent d’être équipées d’un conduit d’évacuation des fumées. De ce fait, les logements construits avant cette date ne sont pas concernés par cette mesure et peuvent parfaitement se passer de ce système, lors de l’installation d’un poêle à bois ou à granulés.

Néanmoins, la fumée générée par l’appareil de chauffage doit impérativement être évacuée et pour cela, la réalisation d’un tubage du poêle est essentielle, puisqu’elle assure la sécurité du logement. Toutefois, un défaut de construction dans le tubage augmente significativement le risque d’incendie. Il convient donc d’être prudent et de faire appel à un professionnel.

Comment installer un poêle à bois sans conduit d’évacuation de fumée ?

Trois types de tubages peuvent être envisagés par les particuliers résidant dans un logement construit avant le 1er janvier 2006 est n’étant pas équipé d’un conduit d’évacuation des fumées. Il s’agit de la sortie de toiture, de façade et de la sortie en ventouse. Quelles sont les caractéristiques de ces installations ? Leurs avantages et leurs inconvénients ? C’est ce que nous allons voir.

La sortie de toiture, une première solution

La norme DTU 24.1 autorise la mise en place d’un conduit d’évacuation des fumées traversant les planchers et les murs pour sortir par le toit, à 40 cm du faîtage. La sortie de toiture est une solution fonctionnelle, néanmoins, elle ne peut pas être envisagée dans tous les logements. C’est vrai, certains matériaux ou agencements ne permettent pas de faire passer le tube à travers les étages. De ce fait, il faudra envisager l’une des deux solutions suivantes.

La sortie de façade, un système moins onéreux

Si votre budget ne vous permet pas d’installer une sortie de toiture ou en ventouse, dans ce cas, la sortie de façade doit impérativement être mise en place. Elle consiste à faire sortir le tuyau d’évacuation des fumées par l’un des murs extérieurs de la maison ou de l’immeuble. Malheureusement, cette solution certes moins onéreuse engendre bien souvent l’apparition de taches noires dues à la fumée. D’autre part, cette option ne peut être envisagée dans les immeubles, en raison de la dispersion des fumées vers les étages supérieurs.

Bannière 728x90

La sortie en ventouse, la meilleure solution ?

La sortie en ventouse constitue définitivement la meilleure alternative, pour profiter d’un poêle à bois chez soi. Dans ce cas, le tube d’évacuation permet également d’alimenter le système de chauffage en air froid. Toutefois, avant de vous lancer dans une telle installation, il convient de vérifier l’étanchéité du dispositif. En effet, un poêle non-étanche peut engendrer des pertes d’énergie importantes.

Avec la sortie en ventouse, le tube d’évacuation peut être installé soit sur la façade, soit sur le toit de l’habitation. On retrouve également un conduit permettant d’alimenter le poêle. Les deux tuyaux peuvent être séparés, ou concentriques. Grâce à la sortie par ventouse, il est possible d’améliorer significativement le rendement de l’appareil de chauffage, d’environ 10%.

Installation d’un poêle à bois sans conduit de cheminée : quel budget ?

Nous l’avons vu, la sortie en ventouse constitue l’installation la plus onéreuse. En revanche, un conduit en sortie de toiture ou de façade engendre un coût moins important. Néanmoins, il est essentiel de prévoir un budget entre 2000 et 3000 € pour cette intervention, comprenant l’achat du matériel et la main d’œuvre. Eh oui, pour installer un tube d’évacuation des fumées, il est essentiel de passer par un professionnel.

Particuliers : est-il possible d’installer un poêle à bois sans conduit d’évacuation ?

En tant que particulier, vous ne disposez pas du matériel ni des connaissances nécessaires, pour envisager l’installation d’un tubage de poêle à bois chez vous. Un professionnel maîtrise la norme NF DTU 24.1, qui réglemente l’installation des conduits d’évacuation des fumées. Il intervient également dans le choix du matériel et s’assure de la conformité de l’installation.

D’autre part, en optant pour l’intervention d’un professionnel, vous bénéficiez du réglage de votre appareil de chauffage et profitez ainsi d’un rendement optimal. L’intervenant vous propose également de faire le point sur le risque d’incendie et vous offre ses conseils, afin d’utiliser votre poêle à bois en toute sécurité.

Bien sûr, en cas d’accident, l’intervention d’un professionnel vous garantit de profiter d’une prise en charge de la part de votre assureur. Enfin, précisons également que cette prestation est éligible à un taux de TVA plus attractif, ainsi qu’aux aides de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*