Comment faire entrer la lumière dans sa maison

Comment faire entrer la lumière dans sa maison

Pour se sentir bien dans une maison et avoir l’impression de disposer d’un grand espace, même si, sur les plans, il est restreint, il existe une astuce connue depuis des lustres: y faire entrer la lumière au maximum. La première option consiste en l’ajout de fenêtres de taille conséquente aux murs, pourtant il existe un espace avec lequel il est possible de jouer: le toit.

Le puits de jour

Les hôtels particuliers et immeubles furent parmi les premiers à employer la technique dite du ‘puit de jour‘, c’est à dire une verrière posée au-dessus de l’escalier. Cette astuce permet d’éclairer le hall et l’escalier depuis les hauteurs, et ainsi de limiter les besoins en éclairage des parties communes.

Tous les immeubles n’en sont certes pas équipés, néanmoins cette approche a fait son chemin. À tel point que certains hôtels de luxe, coincés par le bâti ancien où ils ont pris place, installent parfois un simulacre basé sur des luminaires à lumière solaire! Dans le cas d’une maison, il est possible de s’inspirer de cette approche, toutefois le procédé risque de se révéler de dimensions réduites.

Bannière 728x90

Les toits transparents

S’il existe un type de construction qui laisse passer le jour entre quatre murs, c’est bel et bien la serre. Silhouette familière des jardins, elle existe en de nombreuses variations et déclinaisons, néanmoins la base demeure identique de l’une à l’autre: les murs et le toit doivent être suffisamment translucides pour que les rayons solaires viennent nourrir les plantes en-dessous. Pour cela, les professionnels comme les amateurs privilégient le verre ou l’usage d’un panneau en polycarbonate, assez épais pour protéger des intempéries et à la transparence éprouvée.

Le choix d’un toit intégralement transparent similaire convient parfaitement aux grands édifices (comme un gymnase ou un entrepôt), néanmoins il peut s’envisager sur un bâti plus modeste, notamment pour les toits plats ou légèrement incurvés. D’un point de vue technique, il s’agit de l’approche la plus simple en ce qui concerne la pose sur le toit.

Les velux

Il s’agit certainement de l’option à laquelle on songe le plus spontanément quand on parle de faire passer la lumière par le toit. Le principe est le même que celui du puits de jour, à ceci près que le velux, lui, peut s’ouvrir. Sa pose est aisée, néanmoins les bricoleurs amateurs devront avoir à l’esprit que l’étanchéité de leur toit dépendra du soin qu’ils mettront à l’installation du cadre du velux.

Pour finir, profitez de l’occasion pour vérifier l’état de la charpente et de la couverture pour faire d’une pierre deux coups!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*