Intempéries et dégâts sur les logements : quel est l'intérêt du statut de catastrophe naturelle pour les particuliers ?

Intempéries et dégâts sur les logements : quel est l’intérêt du statut de catastrophe naturelle pour les particuliers ?

Le samedi 15 juin, de nombreux départements français ont été touchés par de violents orages et des averses de grêle qui ont détruit ou abîmé beaucoup de véhicules et d’habitation, notamment les toitures. Dès le lendemain, le ministre de l’Agriculture annonçait que l’État déclarerait officiellement le statut de catastrophe naturelle, mais quel intérêt cela peut-il avoir pour les particuliers qui ont subi des dégâts ?

Un dédommagement automatique par les assureurs

L’avantage pour les particuliers, c’est que la déclaration de l’état de catastrophe naturelle leur permet d’obtenir un dédommagement complet et rapide de la part de leur assurance. À l’inverse, les démarches sont plus compliquées et moins rapides si cette déclaration n’a pas été faite par le gouvernement préalablement.

Effectivement, toutes les assurances habitation couvrent les dégâts causés par des catastrophes naturelles. Ainsi, les particuliers qui se sont tournés vers une assurance habitation pas chère n’ont même pas besoin de vérifier leur contrat pour s’assurer d’être couverts, car ces assurances à bas prix couvrent toujours l’essentiel. Le risque de catastrophe naturelle fait partie de l’essentiel.

Quels sont les types de biens couverts par l’assurance ?

Si toutes les assurances habitation doivent couvrir leurs clients en cas de catastrophes naturelles, elles ne couvrent pas pour autant tous les types de dégâts. Ainsi, les tombes et les jardins ne sont pas couverts. Si vous aviez un potager non professionnel qui a subi beaucoup de dégâts, il n’est malheureusement pas possible d’en obtenir le moindre dédommagement.

En revanche, toutes les vitres qui auraient pu être endommagées seront remplacées et remboursées. La toiture, qui est l’élément de l’habitation qui souffre le plus de ce genre d’événements, est évidemment couverte par toutes les assurances habitation en cas de catastrophes naturelles. En cas de dégâts très importants, d’inondations et de besoins de reconstruction, tout sera pris en charge par l’assurance habitation.

Combien de temps avant d’être indemnisé ?

Il est important de contacter immédiatement son assureur pour lui annoncer les dégâts, même si l’état de catastrophe naturelle n’a pas encore été annoncé. Effectivement, pour que cela soit officiel, le gouvernement doit établir une déclaration dans le Journal officiel et cela peut prendre plusieurs jours.

Une fois que le dossier a été transmis, traité et accepté par l’assureur, il dispose d’un délai de trois mois maximum pour transmettre toutes les indemnités. Ce délai commence à partir du jour de la déclaration de sinistre ou de la publication de l’arrêté interministériel si sa publication intervient après le dépôt du dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*