Durée de vie de votre chaudière : mode d’emploi pour la choisir et l’entretenir

Chaudière à condensation

Il existe de nombreux critères pour choisir sa chaudière, que ce soit son mode d’alimentation à gaz, au fioul, à condensation ou encore pour une utilisation commune dans un immeuble fonctionnant au gaz collectif. Pourtant parmi toutes ces préoccupations liées à l’achat d’une chaudière, sa durée de vie est sans doute la plus importante.

La chaudière, un achat important

Pour un ménage ou une copropriété chauffée au gaz collectif, l’achat d’une nouvelle chaudière représente toujours un coût important. Pourtant, c’est une dépense essentielle dont il est impossible de se dispenser et qu’il ne faut pas négliger, au risque de se retrouver devant le fait accompli lorsque, à l’arrivée du froid, la vieille chaudière ne démarrera plus.

Le prix élevé des chaudières rend cette dépense délicate et lui donne des airs d’investissement sur le long terme, alors les acheteurs prennent souvent le temps de se renseigner longuement sur les différents types de chaudières, leurs avantages, leurs inconvénients et surtout leur durée de vie.

La chaudière à gaz

La chaudière à gaz fonctionne par combustion. Le gaz est acheminé jusqu’à des brûleurs et sa combustion permet de chauffer l’eau qui sera ensuite envoyée dans les radiateurs ou même dans les robinets d’eau chaude de la maison.

On trouve souvent des chaudières à gaz dans les anciennes habitations, si bien qu’on ne la considère plus vraiment aujourd’hui comme une solution moderne de chauffage. Pourtant, la chaudière à gaz présente de nombreux avantages.

Effectivement, le gaz reste encore, malgré tout, l’une des sources d’énergie les plus abordables et les moins coûteuses. Il produit également moins de CO2 que le fioul et les chaudières à gaz modernes présentent d’excellentes performances, notamment si elles sont à condensation ou à basse température. Les factures de gaz sont donc moins élevées pour un confort de chauffe égal.

En revanche, les chaudières à gaz sont les plus fragiles des chaudières disponibles sur le marché. Elles ont une durée de vie allant de 10 à 20 ans en moyenne et nécessitent un entretien attentif et une visite annuelle obligatoire.

La chaudière au fioul

La chaudière au fioul fonctionne comme une chaudière à gaz, sauf que le combustible employé n’est pas ici le gaz mais le fioul.

La chaudière au fioul présente quelques inconvénients, notamment parce qu’elle est plus coûteuse à l’installation. Ensuite, parce qu’elle exige, pour fonctionner, l’installation d’une cuve dans laquelle stocker le fioul et donc un réapprovisionnement régulier de cette cuve par un camion-citerne (environ une fois par an). Enfin, parce que le fioul est une énergie fossile dont le prix varie selon les périodes.

Pourtant, la chaudière au fioul continue d’intéresser de nombreux ménages pour plusieurs raisons. La principale, c’est la robustesse de ces chaudières dont la durée de vie peut atteindre jusqu’à 35 ans, de quoi compenser le coût de l’installation. Enfin, avec une chaudière au fioul, vous n’avez pas besoin de relier votre habitation au réseau de distribution du gaz, une entreprise parfois compliquée pour les habitations isolées.

La chaudière à bois

La chaudière à bois fonctionne comme les chaudières à gaz ou au fioul, mais cette fois-ci, c’est le bois qui joue le rôle de combustible. Un avantage conséquent parce que le bois est une énergie renouvelable par définition et ses prix ne varient pas comme le fioul.

Il existe plusieurs types de chaudières à bois et chacun présente des avantages selon l’utilisation qui en sera fait. Les chaudières à bûches seront idéales pour un confort thermique et économique alors que la chaudière à granulés sera plus appropriées pour la production d’eau chaude sanitaire.

Surtout, la chaudière à bois présente l’immense avantage, comme la chaudière à fioul, d’avoir une durée de vie pouvant atteindre les 35 ans.

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation n’est pas à proprement parler un autre type de chaudière, mais plutôt une amélioration récente des performances des chaudières à gaz classiques.

Les chaudières à condensation ont donc à peu près la même durée de vie que les chaudières à gaz et nécessitent le même entretien, mais elles permettent de réaliser certaines économies en réduisant votre consommation de gaz.

Effectivement, les chaudières à condensation utilisent les fumées et la vapeur d’eau issues de la combustion du gaz naturel et tirent profit de leur énergie thermique en les refroidissant. Un processus simple qui permet de réaliser 30% d’économies d’énergie sur la facture de gaz.

Chauffage au gaz collectif, les avantages et les inconvénients

Le chauffage au gaz collectif peut être très intéressant parce qu’il permet de partager les frais liés à l’installation, au changement ou à l’entretien de la chaudière (qui peut également être à condensation). Il permet également de gagner de la place en s’épargnant l’installation d’une chaudière dans son propre appartement.

Cependant, le gaz collectif présente aussi l’inconvénient de placer la gestion de la chaudière dans les questions communes qui ne peuvent être débattues qu’en assemblée générale. Les problèmes, s’il y en a, peuvent alors prendre beaucoup de temps avant d’être réglés.

Il est d’ailleurs toujours conseillé de se renseigner sur la chaudière à gaz collectif, son âge et sa technologie avant d’acheter un appartement pour s’assurer qu’elle ne devra pas être changée dans les mois ou les années qui suivront votre emménagement.

Quelle marque de chaudière choisir ?

Comme pour tous les autres achats, l’installation d’une chaudière amène à se questionner sur la marque la plus intéressante vers laquelle se tourner. Là encore, chaque marque présente ses points forts et ses points faibles. À vous de vous faire votre propre avis.

On citera, parmi les marques les plus célèbres et de meilleure qualité, Frisquet, une entreprise française familiale dont l’histoire remonte à 1936. C’est le seul industriel à capitaux 100 % français dans le domaine de la chaudière gaz et des énergies renouvelables et la production est réalisée à Meaux dans le 77.

Il y a également la marque ELM-Blanc, du groupe Bosch, un acteur majeur du marché français. L’entreprise a pour avantage de disposer de son propre réseau de techniciens en interne pour effectuer la maintenance des appareils. De quoi augmenter la durée de vie de votre chaudière.

On citera également Viessmann, un fabricant allemand réputé pour la robustesse de ses chaudières et leur efficacité énergétique.

Enfin, il y a Vaillant, le géant allemand et sa succursale française Saunier Duval (rachetée en 2001). Saunier Duval reste un fabricant français et pas des moindres puisque, dans toute son histoire, l’entreprise a installé plus de 2 millions de chaudières en France, soit 1 chaudière sur 3 vendues en France.

Un bon entretien assure une bonne durée de vie

Quelle que soit la marque, le modèle ou même le mode de combustion que vous choisissez (à gaz, au fioul, à bois, etc…), à condensation ou non, il faut surtout vous assurer qu’il sera le plus approprié à votre situation et à votre consommation.

Ensuite, il ne faut jamais oublier qu’une bonne chaudière ne peut le rester qu’à condition d’être correctement utilisée et entretenue. L’entretien annuel d’une chaudière est d’ailleurs obligatoire depuis quelques années pour éviter tous les problèmes qui pourraient être liés à leur vétusté.

Choisissez donc avec attention votre nouvelle chaudière pour être sûr d’investir correctement votre argent, puis surveillez votre investissement en l’entretenant et en suivant scrupuleusement les indications du mode d’emploi.

1 Comment on Durée de vie de votre chaudière : mode d’emploi pour la choisir et l’entretenir

  1. Beaucoup l’ignorent mais tout équipement de chauffage doit subir un contrôle à raison d’une fois par an minimum.
    Ceci n’est pas pour vous contraindre mais pour assurer votre sécurité et allonger la durée de vie de votre équipement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*