Quelles astuces pour entretenir une orchidée phalaenopsis ?

Une orchidée phalaenopsis

L’orchidée phalaenopsis est une plante que l’on croise régulièrement dans les foyers. En effet, ses jolies fleurs colorées et sa simplicité d’entretien en font une des plantes préférées des Français. Toutefois, bien qu’elle ne nécessite pas beaucoup d’attention, il faut tout de même respecter quelques notions de base afin de la garder en bonne santé et de lui permettre de développer dans de bonnes conditions. Voici nos conseils.

A quelle fréquence doit-on arroser une orchidée ?

Élément clé de toute plante d’intérieur, l’arrosage de l’orchidée doit être respecté scrupuleusement. En effet, cette plante tropicale a besoin d’un arrosage qui correspond à ses besoins spécifiques, soit tous les 7 à 10 jours en moyenne – 5 à 7 jours en été et 10 à 15 jours en hiver.

Il est recommandé d’utiliser une technique d’hydratation par bassinage, c’est-à-dire qu’il faut remplir le cache-pot d’eau jusqu’aux trois quarts pendant une dizaine de minutes, puis le vider du surplus d’eau restant. Faites bien attention à ne pas garder d’eau dans le pot et le sous-pot, sans quoi ses racines risqueraient de pourrir.

En effet, bien que l’orchidée phalaenopsis soit une plante tropicale issue des forêts humides, elle vit originairement suspendue à un arbre, où l’eau ne stagne pas mais s’écoule le long du tronc. Il faut donc tenter de reproduire ce contexte et l’humidifier largement sans pour autant la noyer.

Quelle humidité à respecter pour mon orchidée ?

En dehors d’un bassinage régulier, il faut bien faire attention à conserver une bonne humidité ambiante. Si celle-ci ne se fait pas naturellement, il est possible de la stimuler artificiellement grâce à des techniques simples. Par exemple, vous pouvez placer le pot de votre plante dans un bac ornemental rempli d’eau et de galets. Sinon, vous pouvez également la vaporiser de temps à autre, en évitant de vaporiser les feuilles, surtout si celles-ci sont exposées au soleil – cela risquerait de les brûler à cause de l’effet « loupe » créé par les gouttes d’eau.

Quel éclairage préfère l’orchidée ?

L’orchidée aime beaucoup la lumière. Il faut donc la placer dans un endroit bien ensoleillé, sans toutefois la placer devant une baie vitrée directement exposée. Toute comme les gouttes d’eau de la vaporisation, une fenêtre orientée vers le sud provoquera un effet « loupe » qui risquerait de brûler ses feuilles et ses fleurs.

Issue des forêts denses asiatiques, l’orchidée profite naturellement de beaucoup de lumière, mais sans y être directement exposée, protégée par la densité des feuilles de l’arbre sur lequel elle pousse. Dans nos maisons, il est donc important de tenter de reproduire cet environnement et apposer, si besoin est, un cache pour la protéger des rayons directs du soleil. Notre conseil : observez bien les feuilles de votre orchidée. Elles sont un très bon indicateur de la bonne santé de votre plante.

Et pour la température ?

Le dernier point essentiel à respecter pour le bon entretien de votre orchidée est la température de la pièce dans laquelle vous la placez. C’est en effet un point central de sa bonne longévité. Afin de tenter de reproduire son environnement naturel, l’orchidée phalaenopsis doit être placée dans une pièce à une température de 18 à 25 degrés. Si cette température chute en dessous des 15 degrés, les risques pour votre plante deviennent très élevés. Il est donc important de vérifier constamment, à l’aide d’un thermomètre que vous pourriez placer à côté du pot, par exemple, que votre orchidée n’ait pas trop « froid ».

Si vous souhaitez plus d’informations sur les orchidées (et les roses), l’université de Paris à publié un dossier très intéressant là-dessus à cette adresse : http://www.eila.univ-paris-diderot.fr/_media/user/helene_beciri/enseignement/m1/pao/05-fleurs.pdf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*