Elle remporte les Olympiades de la plomberie à 21 ans

Une femme plombier

Qui a dit que la plomberie était un métier d’homme ? Marie Grillère vient de prouver que les femmes aussi avaient leur mot à dire dans une profession au demeurant très masculin. Cette dernière vient de remporter, à tout juste vingt et un an, la médaille d’excellence aux Olympiades des métiers à Bordeaux.

La plomberie, une passion réelle pour cette femme

Il aura fallu pas moins de vingt heures et de trois jours à Marie Grillère pour s’adjuger le titre lors des Olympiades des métiers de la plomberie. Avec 510 points acquis sur 600 points, cette jeune femme passionnée par les tuyaux de cuivre et de zinc remporte donc haut la main le concours. Un titre dont elle peut être fier.

Durant les épreuves de plomberie Marie Grillère aura dû surmonter son stress pour mener à bien son œuvre. Il s’agissait de raccorder une chaudière, un lavabo, des radiateurs, une douche. Rien ne lui aura finalement vraiment résisté. Son expertise en la matière n’est pas venue en quelques jours puisque la jeune fille aux cheveux longs a suivi très tôt la filière des métiers de la plomberie.

Après un bac professionnel avec option TISEC (Technicien d’Installation en Systèmes Energétiques et Climatiques), Marie a intégré le CFA (Centre de Formation d’Apprentis) des Compagnons du devoir. Allait s’en suivre un tour de France des Compagnons avant que cette experte en tuyauterie ne soit embauchée dans une entreprise de sanitaire. Actuellement, la jeune médaillée travaille dans une entreprise de climatiseur et prépare un BP en MIGCS (Monteur en installation de Génie Climatique et Sanitaire).

Les femmes de plus en plus adeptes du bricolage

Certains hommes l’admettent volontiers, ils ne sont pas bricoleurs. Réparer le syphon d’un lavabo qui fuit semble, pour eux, une épreuve insurmontable. Heureusement, les temps changent. Aujourd’hui, de plus en plus de femmes s’initient aux joies du bricolage. Réparer un radiateur, changer le tuyau en zinc ou encore installer un conduit en PVC ne leur fait plus peur.

A la maison désormais, les hommes peuvent compter sur leur moitié pour bricoler. Les femmes savent aussi bien faire la cuisine que réparer la tuyauterie d’une chaudière. Toutefois, si vous pensez avoir épousé une femme qui n’a pas ce talent inné pour la plomberie, vous pouvez toujours demander le tarif de rénovation en plomberie pratiqué par les professionnels. Au fait, dois-t-on dire plombier ou plombière ? Pour Marie, la réponse est claire, que l’on soit une femme ou un homme, c’est le mot plombier qu’il faut employer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*